ACCUEIL 25.10.2014 Mis à jour à 17h58

La Libye refuse de remettre Seif al Islam Kadhafi à la CPI

Justice internationale

Le fils de Mouammar Kadhafi est toujours détenu dans un lieu tenu secret par les anciens rebelles de Zentane, qui l'ont capturé en novembre après la chute du régime de son père.

Mis à jour le 09.04.2012 2 Commentaires
Seif al Islam est toujours détenu dans un lieu tenu secret par les anciens rebelles de Zentane, qui l'ont capturé en novembre dernier (photo) après la chute du régime de son père.

Seif al Islam est toujours détenu dans un lieu tenu secret par les anciens rebelles de Zentane, qui l'ont capturé en novembre dernier (photo) après la chute du régime de son père.
Image: ARCHIVES/AFP

La Libye ne remettra pas Seif al Islam Kadhafi à la Cour pénale internationale (CPI). Elle le jugera elle-même, a déclaré dimanche le ministre libyen de la Justice, Ali Achour, rejetant les accusations de mauvais traitements à l'encontre du fils de Mouammar Kadhafi.

Seif al Islam est toujours détenu dans un lieu tenu secret par les anciens rebelles de Zentane, qui l'ont capturé en novembre après la chute du régime de son père. Il sera jugé en Libye par des juges libyens pour meurtre, corruption et viol, a dit Ali Achour à l'agence Reuters.

«Nous n'avons aucune intention de le remettre à la CPI et le droit libyen est le bon système pour juger Seif Kadhafi», a-t-il ajouté. M. Achour a refusé de fournir des précisions sur la manière dont Seif al Islam allait être jugé et sur la préparation du procès. Il s'est contenté de dire que la commission judiciaire responsable du procès n'avait toujours pas été mise en place.

Pas de mauvais traitements

Le ministre de la Justice a par ailleurs démenti les accusations de mauvais traitements formulées par un avocat de la défense auprès de la CPI, selon lequel Seif al Islam a été battu et induit en erreur quant aux charges retenues contre lui. «Il mange avec ses gardiens et il est en bonne condition», a-t-il assuré.

Ali Achour a déclaré que son ministère avait préparé un lieu de détention pour Seif al Islam Kadhafi et que des négociations étaient en cours avec les ex-rebelles de Zentane pour son transfert à Tripoli.

La CPI se dit compétente pour juger Seif al Islam et une résolution du Conseil de sécurité de l'Onu oblige la Libye à coopérer avec la juridiction internationale. Des organisations de défense des droits de l'homme mettent par ailleurs en doute la fiabilité du système judiciaire libyen.

Une délégation de la CPI est arrivée dimanche à Tripoli pour débattre de ce dossier avec le ministère de la Justice. Seif al islam encourt la peine de mort s'il est jugé en Libye et une peine de prison s'il est jugé par la CPI.

Senoussi sera remis à Tripoli

Au sujet d'Abdallah al Senoussi, ancien chef des services de renseignement de Mouammar Kadhafi capturé en mars en Mauritanie, Ali Achour a déclaré que le président mauritanien s'était engagé à l'extrader vers la Libye et à ne pas le remettre à un autre pays.

Abdallah Senoussi est également réclamé par la CPI et la France, où il a été condamné par contumace à la prison à vie pour l'attentat du 19 septembre 1989 contre un DC-10 d'UTA au-dessus du désert du Ténéré, au Niger. L'attentat avait fait 170 morts, dont 54 Français. (ats/Newsnet)

Créé: 09.04.2012, 08h37

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

John Bart

09.04.2012, 11:57 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Je préfère que la Libye le garde chez elle. En Europe, il pourrait être condamné avec sursis à une peine minime. Répondre


la Vache à Lait

09.04.2012, 21:55 Heures
Signaler un abus

@John: On parie 100 millions qu'il va y rester? Il sait beaucoup trop de choses sur la politique européenne, c'est l'homme à abattre! Si la CPI venait à le juger, il risquerait de s'exprimer publiquement pendant son procès, et divulguer des informations '' holé holé'', il n'a plus rien à perdre, et vu que le nouveau pouvoir Libyen est à la botte de l'UE, il va finir pendu dans très peu de temps... Répondre



Sondage

Coincé dans un aéroport, comment comblez-vous l'attente d'un vol retardé?