Lundi 29 août 2016 | Dernière mise à jour 00:00

Tunisie Opération de l’armée tunisienne tout près de l'Algérie

L'armée tunisienne a envoyé des hélicoptères pour bombarder le mont Chaambi, près de l’Algérie, où 8 militaires ont été sauvagement tués lundi dans une embuscade.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des hélicoptères de l’armée tunisienne bombardaient vendredi matin le mont Chaambi, près de l’Algérie, selon une source militaire. Dans la nuit, les soldats tunisiens ont affronté un groupe de «terroristes» aux abords de ce massif, où huit militaires ont été sauvagement tués lundi dans une embuscade.

«Les combats ont cessé vers 04h00 du matin (05h00 suisses) et des bombardements aériens ont débuté dans la matinée», a indiqué à l’AFP cette source présente sur le terrain des opérations. Les explosions étaient audibles depuis Kasserine, ville voisine située à une quinzaine de kilomètres de là.

Détruire des cachettes

Selon les radios tunisiennes Shems-fm et Mosaïque-FM, ces bombardements visent à détruire les cachettes du groupe. Les forces tunisiennes pourchassent depuis décembre dans la région une cellule de plusieurs dizaines de combattants liés à Al-Qaïda.

Par ailleurs, plusieurs suspects ont été arrêtés dans la mosquée El Tawba située dans un quartier de Kasserine. Mosaïque FM a indiqué que douze «salafistes extrémistes» y ont été placés en détention. Les autorités n’ont donné aucune information sur ces combats, les forces de sécurité refusant de commenter les opérations en cours. (ats/afp/nxp)

(Créé: 02.08.2013, 11h42)

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.