ACCUEIL 25.10.2014 Mis à jour à 01h59

Barack Obama accorde un sursis aux jeunes immigrés illégaux

Etats-Unis

Les jeunes immigrés clandestins ne seront pas expulsés des Etats-Unis pendant une période de deux ans. Fait rare, un journaliste a manifesté son mécontentement à Barack Obama lors de l'annonce de la mesure.

Mis à jour le 16.06.2012 4 Commentaires
Fait rarissime, Barack Obama a été interpellé pendant sa conférence de presse donnée à la roseraie de la Maison blanche par un journaliste qui a contesté ouvertement sa décision.

Fait rarissime, Barack Obama a été interpellé pendant sa conférence de presse donnée à la roseraie de la Maison blanche par un journaliste qui a contesté ouvertement sa décision.
Image: AFP

Vidéo: Barack Obama interrompu par un journaliste

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Barack Obama a annoncé vendredi un sursis de deux ans à quelque 800’000 jeunes immigrés en situation irrégulière venus aux Etats-Unis alors qu’ils étaient des enfants. Ce qui signifie que ces jeunes immigrés seront désormais à l’abri de toute mesure d’expulsion pendant une période d’au moins deux ans.

La décision intervient en pleine année électorale et vise, selon toute vraisemblance, à courtiser le vote hispanique jugé de plus en plus crucial aux Etats-Unis. «Il ne s’agit pas d’une amnistie», a pris soin de souligner Obama devant la presse. «Il ne s’agit pas ici d’immunité. Ce n’est pas un pas vers la citoyenneté, ce n’est pas une mesure permanente».

Son probable adversaire républicain à l’élection présidentielle du 6 novembre, le mormon Mitt Romney, fait pour sa part campagne pour une politique de fermeté contre les clandestins qui, aux Etats- Unis, sont presque tous d’originaire hispanique.

Période de deux ans

Selon les nouvelles règles dévoilées par M. Obama, les jeunes clandestins concernés par cette mesure seront autorisés à résider et à travailler aux Etats-Unis pour une période de deux ans, voire plus le cas échéant, ont précisé les autorités.

Le président sortant est depuis longtemps favorable à ce que les enfants d’immigrés illégaux puissent étudier et travailler aux Etats- Unis. Mais les efforts pour faire adopter ces mesures au Congrès se sont heurtés jusqu’ici à l’hostilité du camp républicain.

Des élus du Grand Old Party ont critiqué la mesure prise par Barack Obama qu’ils ont accusé d’empiéter sur les prérogatives du Congrès sur la législation sur la citoyenneté américaine.

«Il s’agit d’une mesure temporaire, de remplacement qui permet de nous concentrer avec sagesse sur nos ressources tout en apportant un certain degré de soulagement et d’espoir à des jeunes talentueux, motivés et patriotes», a expliqué le chef de l’exécutif.

Soutien massif des hispaniques à Obama

Les sondages montrent un soutien massif des hispaniques au président démocrate, bien que la politique agressive d’expulsion de l’administration Obama ait fait baisser sa popularité au sein de cette minorité. Les immigrés clandestins arrivés enfants aux Etats- Unis sont estimés entre un et deux millions. Fait rarissime - le président a été interpellé pendant sa conférence de presse donnée à la roseraie de la Maison blanche par un journaliste qui a contesté ouvertement sa décision.

«Pourquoi accorder une préférence aux étrangers plutôt qu’aux travailleurs américains», a lancé Neil Munro, journaliste au Daily Carter, un site internet de tendance conservatrice. Barack, visiblement irrité par cette démarche intempestive, a interrompu la lecture de sa déclaration pour faire remarquer au trouble-fête que ce n’était pas le moment de poser des questions. (ats/Newsnet)

Créé: 16.06.2012, 11h22

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Pablo Pampa

16.06.2012, 14:32 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 0

Qu'est-ce qu'un président aux abois ne ferait pas pour obtenir le vote des Latinos. Répondre


Alfredo Ruiz

16.06.2012, 12:12 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

voilà exactement ce que la Suisse doit proposer ! Bravo Mr. Obama Répondre



Sondage

Coincé dans un aéroport, comment comblez-vous l'attente d'un vol retardé?








Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!