ACCUEIL 26.10.2014 Mis à jour à 23h57

Barack Obama en perte de popularité

Etats-Unis

Les sondages sont maussades pour Barack Obama à trois mois et demi de la présidentielle, crédité de 46% des intentions de vote, contre 47% à Mitt Romney. Les Américains perdent confiance dans sa gestion de l'économie.

Mis à jour le 19.07.2012 9 Commentaires
Barack Obama a subi des sondages montrant une érosion de sa cote de popularité.

Barack Obama a subi des sondages montrant une érosion de sa cote de popularité.
Image: AFP

Galerie Photos

Barack Obama, président-candidat

Barack Obama, président-candidat
Lors de son élection à la présidence des Etats-Unis en 2008, il a incarné un immense espoir, tant dans son pays que dans le monde entier. Quatre ans après, il se présente pour un second mandat. Retour sur quatre ans de campagne et de pouvoir.

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Mots-clés

Barack Obama a subi jeudi des sondages montrant une érosion de sa cote de popularité, un pessimisme grandissant des Américains sur l’économie et une remontée de son adversaire républicain Mitt Romney dans un Etat-clé, à trois mois et demi de la présidentielle.

M. Romney est désormais crédité de 47% des intentions de vote contre 46% à M. Obama au plan national, selon une enquête CBS/New York Times, la première livraison de ce sondage à donner un avantage - fut-il minimal et dans la marge d’erreur - à l’ancien gouverneur du Massachusetts (nord-est).

L’érosion de la cote présidentielle est en particulier due à une baisse de la confiance des Américains dans sa gestion de l’économie: 55% désapprouvent la façon dont M. Obama gère ce dossier, sept points de plus qu’en avril.

Les créations d’emploi ont marqué le pas en mai et juin, nourrissant le pessimisme des Américains. Seuls 24% estiment que la situation économique s’améliore, tandis qu’ils étaient 33% en avril, selon l’enquête CBS/NYT.

Cote de popularité en baisse

Alors que MM. Obama et Romney sont engagés dans une féroce campagne de publicités négatives, la cote de popularité personnelle du président, jusqu’ici l’un de ses points forts, est en baisse: 36% des sondés disent avoir une opinion favorable de leur président, alors qu’ils étaient 42% en avril.

Les sondages nationaux ne donnent qu’une image incomplète des enjeux de la présidentielle. En effet, en novembre, les Américains désigneront 538 "grands électeurs" répartis proportionnellement à la population des 50 Etats.

Pour être élu président, il faut donc remporter au moins 270 de ces «grands électeurs». Dans ce système, le candidat arrivé en tête dans un Etat remporte l’ensemble de ses délégués.

A ce titre, un autre sondage publié par l’université Quinnipiac jeudi montre que M. Romney a comblé son retard face à M. Obama en Virginie (est), un Etat potentiellement décisif où M. Obama semblait jusqu’ici bien placé pour rééditer sa victoire de 2008.

Selon Quinnipiac, MM. Obama et Romney obtiendraient chacun 44% des suffrages en Virginie, où 13 grands électeurs sont en jeu, alors que le président sortant distançait le républicain de huit points en mars et de cinq points en juin. (afp/Newsnet)

Créé: 19.07.2012, 17h20

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

9 Commentaires

Madeleine von Schallen

19.07.2012, 18:39 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 0

Les gens commencent peut-être à le percevoir tel qu'il est réellement. Répondre


Jean-François Chappuis

19.07.2012, 17:55 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Barack Obama occupe-toi de ta campagne au lieu de tendre des pièges chez ton concurrent Républicain Romney! Ceux-ci t'explose les uns après les autres à la figure et te discrédite vis à vis de ton électorat. L'important dans un pays, c'est que l'économie soit florissante, pour le reste tout n'est que garniture.Il faut savoir sourire au bon moment et toucher le maximum de mains de gauche de droite! Répondre



Sondage

Coincé dans un aéroport, comment comblez-vous l'attente d'un vol retardé?








Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!