Vendredi 9 décembre 2016 | Dernière mise à jour 11:57

Présidentielle aux USA Barack Obama reconnaît avoir échoué à changer Washington

Le président américain Barack Obama, élu en 2008 sur des promesses de «changement» et d'«espoir», a reconnu avoir échoué à imposer une nouvelle façon de faire de la politique, au milieu des divisions partisanes.

Obama était en Virginie ce week-end du 14 juillet.

Obama était en Virginie ce week-end du 14 juillet. Image: Keystone

Vidéo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Washington semble fonctionner aussi mal qu'il y a quatre ans», a dit le président lors d'une interview sur la chaîne CBS, au moment où le Congrès est plus que jamais divisé entre démocrates et républicains.

Le président et ses alliés démocrates du Congrès ont connu de nombreuses confrontations au cours des trois ans et demi passés.

Les divisions entre les deux partis se sont aggravées après les élections de mi-mandat de novembre 2010 où les républicains ont pris le contrôle de la majorité à la Chambre des représentants, alors que le Sénat restait aux mains des démocrates.

Luttes tenaces

La dernière querelle en date porte sur la prolongation ou non des cadeaux fiscaux adoptés sous George W. Bush et validés de nouveau sous Barack Obama qui avait alors dû céder à ses adversaires républicains.

Ces mesures expirent en décembre 2012, mais les républicains ne veulent pas entendre parler d'une suppression des allégements fiscaux pour les Américains les plus riches, comme le souhaitent les démocrates.

«Je pense que j'ai sous-estimé le degré auquel dans cette ville, la politique prend le pas sur l'élimination des problèmes», a estimé Barack Obama, avant d'ajouter: «Une des choses que l'on apprend à cette fonction est que tout prend plus de temps qu'on le voudrait».

Barack Obama, qui doit faire face à un taux de chômage qui se maintient obstinément à 8,2%, a estimé que l'électorat américain déciderait en novembre qui de lui ou de son adversaire républicain Mitt Romney prône les meilleures solutions. (ats/afp/nxp)

(Créé: 16.07.2012, 06h34)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.