ACCUEIL 24.7.2014 Mis à jour à 06h34

Des milliers de Québecois défilent, casseroles à la main

«Printemps érable»

Les manifestants ont défié dans la bonne humeur jeudi soir à Montréal et ailleurs au Québec la loi spéciale interdisant les rassemblements sans préavis.

Mis à jour le 25.05.2012

1/50 Nus contre le Grand Prix de F1 de ce week-end.(8 juin 2012)
Image: Keystone

   

Articles en relation

Partager & Commenter

Des milliers de Québécois, casseroles à la main, ont défié dans la bonne humeur jeudi soir à Montréal et ailleurs au Québec la loi spéciale interdisant les rassemblements sans préavis. La veille, la police avait arrêté près de 700 personnes dans le cadre du conflit étudiant.

A Montréal, des centaines de résidents dans plusieurs arrondissements sont descendus dans la rue vers 20 heures locales pour participer à des concerts de casseroles contre la loi 78, produisant un immense tintamarre dans toute la ville.

Certains de ces rassemblements, qui réunissaient tout aussi bien des étudiants que des retraités aux cheveux blancs ou des parents avec leurs enfants, se sont transformés en manifestations spontanées dans les rues de la ville.

Vers minuit, au moins trois cortèges de plusieurs milliers de personnes s'étendaient sur quelques kilomètres dans les rues de la ville, malgré un appel du maire de Montréal, qui avait invité ses commettants à taper dans leurs casseroles sur leurs balcons.

La manifestation principale avait été déclarée illégale par la police avant même qu'elle ne s'ébranle, aucun trajet n'ayant été fourni aux autorités, contrairement aux dispositions de la loi 78 adoptée vendredi dernier.

La police avait cependant indiqué qu'elle tolérerait la marche si elle restait pacifique et qu'elle lancerait un avertissement - un coup de sirène au besoin - avant de disperser la foule.

A Québec, un concert de casseroles a aussi eu lieu devant l'Assemblée nationale, donnant le coup d'envoi d'une marche qui réunissait environ 500 personnes. Des manifestations bruyantes du même genre - illégales mais tolérées - ont eu lieu dans plusieurs autres villes de la province, de Gatineau, en face d'Ottawa, jusqu'à Saguenay, au nord de Québec.

Ces manifestations multiples se produisent au moment même où le gouvernement et les fédérations étudiantes semblent sur le point de vouloir reprendre une troisième ronde de pourparlers pour régler définitivement le conflit. (ats/Newsnet)

Créé: 25.05.2012, 07h11

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne