Jeudi 29 septembre 2016 | Dernière mise à jour 06:53

Présidentielle américaine L’avance d’Obama sur Romney se réduit

Le président en exercice demeure le favori des sondages pour la présidentielle américaine. Mais son avance sur son probable adversaire Mitt Romney a fondu de 11 à 4 points au cours du dernier mois.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le chef de l’Etat américain disposait d’une avance de 11 points sur ses éventuels rivaux républicains le mois dernier. Cet avantage s’est réduit à quatre points. Selon une enquête d’opinion réalisée par téléphone entre le 12 et le 15 avril, Obama obtient le soutien de 47% des électeurs contre 43% qui se prononcent en faveur de Mitt Romney.

Cette évolution est à mettre en regard d’un sondage réalisé entre le 8 et le 11 mars qui donnait au chef de l’Etat une avance de 11 points avec des résultats de 52% contre 41% à son adversaire.

Les premières préoccupations des sondés sont l’emploi et la situation de l’économie. Et sur ce deuxième point Romney apparaît comme plus crédible que Barack Obama.

«Obama a gouverné dans un contexte économique très difficile. Les gens semblent vouloir lui rappeler cela et c’est ce qui va alimenter la concurrence électorale», estime Chris Jackson, directeur de recherches chez Ipsos. (ats/Reuters/nxp)

(Créé: 17.04.2012, 06h42)

Sondage

Faut-il continuer à explorer l'univers?




Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.