ACCUEIL 21.12.2014 Mis à jour à 18h58

La popularité de Barack Obama s'effrite à l'étranger

Présidentielle américaine

Selon un sondage, la popularité du président qui fait campagne pour un second mandat est sur le déclin à l'étranger. Mais son image reste toutefois largement meilleure que celle de son prédécesseur George W. Bush.

Mis à jour le 19.04.2012 4 Commentaires
Barack Obama en campagne dans le Michigan pour un second mandat.

Barack Obama en campagne dans le Michigan pour un second mandat.
Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

Selon un sondage publié jeudi, le travail de Barack Obama comme dirigeant américain est jugé positivement par 46% des personnes interrogées dans 136 pays en 2011, un pourcentage quasiment stable à celui enregistré en 2010 (47%) par l'enquête alors réalisée dans 116 pays, selon ce sondage publié par Gallup et l'ONG Meridian international Center.

Dans les 116 pays où le sondage avait déjà été réalisé en 2010, le taux de bonne opinion de l'action de Barack Obama descend toutefois à 43%, "suggérant que les Etats-Unis ont perdu de leur prestige", note Gallup dans un communiqué.

En 2008, lors de la dernière année de la présidence de George W. Bush, le pourcentage de bonne opinion était à 34%, égal au pourcentage de désapprobation.

Par continent, l'action du président américain reçoit sa meilleure note en Afrique, avec en moyenne 74% de bonnes opinions, soit toutefois une chute de 10 points par rapport à 2010, en raison de scores élevés en Afrique subsaharienne, qui compensent une image plus mitigée en Afrique du Nord.

L'action du président américain ne recueille ainsi que 19% d'opinions favorables en Egypte.

Image contrastée en Europe

En Europe, la situation est très contrastée, l'action du président américain enregistrant ses plus forts taux d'approbation et de désapprobation dans les Balkans - au Kosovo (90%) et en Serbie (8%), illustration de la position américaine dans la région, où Washington a fermement soutenu l'indépendance du Kosovo, à laquelle les Serbes s'opposaient.

En France, l'action du président américain est approuvée par 42% des personnes interrogées, une chute de 13 points en un an.

En moyenne, l'action de Barack Obama est jugée positivement par 42% des Européens interrogés, contre 45% en 2010.

Dans les Amériques, le président américain recueille 40% d'opinions favorables, contre 46% en 2010 et 53% en 2009.

En Asie, 39% des personnes interrogées approuvent son action, contre 41% en 2010. (afp/Newsnet)

Créé: 19.04.2012, 23h33

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Yitzhak Rabin

20.04.2012, 09:19 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Paradoxalement le Président Obama aurait besoin d'une situation économique plus favorable pour mener à bien la politique qui lui a permis d'être élu. Barack Obama avait le choix entre limiter la casse ou faire la révolution. Limiter les dégâts passait par s'appuyer sur les structures existantes (celles des administrations Bush et Clinton) et donc mener la même politique. La guerre en fait partie. Répondre


Yitzhak Rabin

20.04.2012, 09:18 Heures
Signaler un abus

La politique de l'administration Obama est la continuité de celle de l'administration Bush et il est normal que la déception soit au rendez-vous. Il y a aussi beaucoup de promesses (irréalistes) non tenues et les plus défavorisés le ressentent durement et, comme souvent lors de crises majeures, soutiennent des populistes au discours plus radical mais Barack Obama reste le meilleur atout américain. Répondre



Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!