Dimanche 11 décembre 2016 | Dernière mise à jour 23:34

Terrorisme Le Canada abroge sa loi sur la déchéance

La déchéance de citoyenneté s'appliquait aux binationaux reconnus coupables de terrorisme, espionnage ou trahison.

Le gouvernement du Premier Ministre Justin Trudeau a opéré ces dernier mois un virage à 180 degrés par rapport au gouvernement précédent de Stephen Harper.

Le gouvernement du Premier Ministre Justin Trudeau a opéré ces dernier mois un virage à 180 degrés par rapport au gouvernement précédent de Stephen Harper. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le gouvernement de Justin Trudeau a annoncé jeudi un projet de loi visant à abroger la loi sur la déchéance de citoyenneté qui s'appliquait aux Canadiens binationaux reconnus coupables de terrorisme, espionnage ou encore de trahison.

Actuellement emprisonné, le seul individu ayant perdu sa nationalité canadienne dans le cadre de la loi du précédent gouvernement conservateur va recouvrer sa citoyenneté canadienne. «Cette loi a créé deux classes de Canadiens et nous croyons fortement qu'il n'y a qu'une classe de Canadiens», a fait valoir John McCallum, le ministre de l'Immigration.

(afp/nxp)

(Créé: 25.02.2016, 17h00)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.