Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 07:00

Colombie Les Farc devraient libérer mercredi le journaliste Langlois

La guérilla colombienne des Farc s'est engagée, dans un message dimanche, à remettre mercredi à une mission humanitaire le journaliste français Roméo Langlois, correspondant de France 24.

Roméo Langlois a été enlevé il y a un mois dans le sud de la Colombie.

Roméo Langlois a été enlevé il y a un mois dans le sud de la Colombie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«La libération du journaliste aura lieu mercredi prochain, le 30 mai», a annoncé laconiquement le «Front 15» des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), l'unité régionale de la rébellion marxiste ayant revendiqué sa capture.

Le reporter de 35 ans a été enlevé le 28 avril dernier lors de l'attaque d'une brigade militaire dont il filmait une opération anti- drogue dans le département de Caqueta, fief des Farc situé à la lisière de la forêt amazonienne.

Après l'avoir qualifié de «prisonnier de guerre», la guérilla s'était dite prête, à la mi-mai, à le remettre à une délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), de l'ONG «Colombiens et Colombiennes pour la paix» dirigé par l'ancienne sénatrice d'opposition Piedad Cordoba et un émissaire de la France.

Dans leur message, les Farc soulignent attendre désormais la définition d'un «protocole de sécurité» lors de cette libération, afin de recevoir des «garanties sûres pour leur intégrité physique».

Lors des précédentes libérations d'otages, ce type de protocole prévoyait notamment la suspension totale des opérations militaires de l'armée colombienne dans la zone, condition à laquelle ne devrait pas s'opposer Bogota. Le président colombien Juan Manuel Santos a d'ailleurs récemment précisé qu'il avait assuré Paris de sa «disposition pour faciliter la libération» de M. Langlois.

(P/ats/nxp)

(Créé: 27.05.2012, 19h40)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.