ACCUEIL 24.11.2014 Mis à jour à 09h59

Les hommages après la mort de Neil Armstrong

Espace

Le premier homme à avoir marché sur la lune est décédé à l'âge de 82 ans de complications après une opération cardiovasculaire. Depuis, les hommages se succèdent.

Mis à jour le 26.08.2012
Embarqués à bord de la navette Apollo 11, Neil Armstrong et son co-équipier Buzz Aldrin avaient marché sur la lune le 20 juillet 1969.

Embarqués à bord de la navette Apollo 11, Neil Armstrong et son co-équipier Buzz Aldrin avaient marché sur la lune le 20 juillet 1969.
Image: Keystone

En France aussi

«Neil Armstrong a ouvert la voie à une nouvelle étape de la conquête spatiale par l'homme», a déclaré le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, saluant la mémoire de celui qui reste le «symbole de la façon dont le progrès de la science et de la technologie peut s'identifier au progrès de l'humanité».

Premier Français à avoir été dans l'espace, en 1982, Jean-Loup Chrétien, 74 ans, a reconnu en Neil Armstrong un «modèle» qui a «ouvert la porte de la Lune».

«Armstrong restera le premier, c'est celui qui a marqué l'Histoire, une légende absolue», a renchéri l'astronaute Jean-François Clervoy, qui a volé trois fois à bord de la navette spatiale américaine, deux fois sur Atlantis et une fois sur Discovery.

Vidéo

Galerie Photos

Neil Armstrong, héros planétaire du XXe siècle

Neil Armstrong, héros planétaire du XXe siècle
L’astronaute américain Neil Armstrong, premier homme à avoir marché sur la Lune le 20 juillet 1969 et depuis héros planétaire, est décédé à l'âge de 82 ans. Retour en image sur l'un des plus moments de l'histoire du XXe siècle.

Articles en relation

Mots-clés

Partager & Commenter

Embarqués à bord de la navette Apollo 11, Neil Armstrong et son co-équipier Buzz Aldrin avaient marché sur la lune le 20 juillet 1969. Neil Armstrong est «un héros américain contre son gré» qui a «servi sa nation avec fierté, comme pilote de la marine, pilote d'essai, puis astronaute», a écrit la famille dans un communiqué.

«A tous ceux qui pourraient se demander comment lui rendre hommage, nous avons une simple requête. Honorez son exemple de service, de réussite et de modestie et la prochaine fois que vous marchez un soir de nuit claire et que vous voyez la lune, souriez en vous-même, pensez à Neil Armstrong et faites-lui un clin d'oeil», a- t-elle suggéré.

Hommage d'Obama...

Barack Obama et la classe politique américaine ont été unanimes à saluer la mémoire de l'un des «plus grands héros américains». «Quand lui et ses équipiers ont décollé à bord d'Apollo 11 en 1969, ils emmenaient avec eux les aspirations d'une nation tout entière», a rappelé M. Obama.

«Ils avaient décidé de montrer au monde qu'avec suffisamment de motivation et d'ingéniosité, tout est possible», a ajouté le locataire de la Maison blanche. Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a salué en l'astronaute «une source d'inspiration pour toute l'humanité».

... et de Bertrand Piccard

Neil Armstrong était «un mythe» pour «avoir réalisé un des plus grands fantasmes de l'humanité», a de son côté commenté l'aérostier suisse Bertrand Piccard dimanche sur les ondes de la RTS. «C'était aussi un ami, on se voyait régulièrement (...) ça me fait beaucoup de peine».

A la question de Bertrand Piccard, également psychiatre, pour savoir si l'astronaute avait été «préparé émotionnellement» par la NASA à son aventure, Neil Armstrong a répondu que non. «'Et c'est vrai qu'on s'est retrouvé un peu perdu après', m'a-t-il dit».

Célèbre phrase

Neil Armstrong avait été opéré du coeur au début du mois, selon NBC News. L'astronaute est né le 5 août 1930 à Wapakoneta, dans l'Ohio. Il a commencé sa carrière dans la NASA, l'agence spatiale américaine, en 1955. Neil Armstrong avait été chargé de commander la première mission lunaire américaine à bord de la capsule Apollo 11 avec les astronautes Buzz Aldrin et Michael Collins.

Il s'était posé sur la lune à bord du module Eagle en juillet 1969, et avait assuré sa place dans l'Histoire en déclarant, en foulant le sol lunaire: «C'est un petit pas pour l'homme mais un bond de géant de l'humanité». Cet homme modeste était instantanément devenu un héros planétaire, une icône de l'odyssée de l'espace.

L'astronaute avait ensuite peu parlé en public, fuyant micros et caméras, et vivait depuis des dizaines d'années dans une ferme reculée de l'Ohio.

Fascination précoce pour les avions

Le jeune Armstrong avait été fasciné dès son enfance par les avions. Il prend des cours de pilotage à 15 ans et obtient son brevet de pilote un an plus tard. Plus tard, il devient pilote de l'aéronavale et effectue 78 missions pendant la guerre de Corée.

Armstrong étudie aussi l'ingéniérie aéronautique à l'Université de Purdue (Indiana) et obtient une maîtrise dans cette même discipline à l'Université de Californie du Sud. En 1955, il devient pilote d'essai et vole sur 50 différents types d'avion. Sept ans après, il est sélectionné par la NASA pour devenir astronaute.

En septembre 1966, il effectue un vol avec David Scott pour la mission Gemini 8. Le vaisseau s'amarre à un autre véhicule non habité, réalisant le premier amarrage orbital de deux modules spatiaux. Puis ce sera la mission Apollo 11 et l'entrée dans l'Histoire.

Reçus par George W. Bush

Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins avaient été reçus en 2004 à la Maison Blanche par le président George W. Bush pour marquer le 35e anniversaire de leur exploit, dans l'intimité du bureau ovale.

Interrogé sur leurs souvenirs de cette mission historique, M. Armstrong avait souligné que les astronautes «essayaient très fort de ne pas être trop confiants parce que c'est alors que les problèmes arrivent».

(ats/Newsnet)

Créé: 26.08.2012, 14h22

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons