ACCUEIL 26.7.2016 Mis à jour à 15h56

Zika aurait un lien avec des microcéphalies

Santé

Selon L'OMS, une «accumulation d'indices» associerait aussi le virus avec une hausse des cas de syndrome de Guillain-Barré.

Mis à jour le 19.02.2016 2 Commentaires
Une jeune femme de 18 ans tient dans ses bras son fils de 19 jours atteint de microcéphalie.

Une jeune femme de 18 ans tient dans ses bras son fils de 19 jours atteint de microcéphalie.
Image: Ricardo Moraes/Reuters

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) n'estime toujours pas que le virus Zika a provoqué la hausse des microcéphalies et des cas de syndrome de Guillain-Barré. Mais elle a évoqué vendredi à Genève une «accumulation croissante d'indices» d'un lien.

Il faudra encore attendre plusieurs mois avant d'avoir des preuves, a indiqué devant la presse le directeur général adjoint de l'OMS, Bruce Aylward. Le virus a été isolé sur des corps d'enfants décédés de microcéphalie, une malformation congénitale. Zika a continué ces dernières semaines à se répandre, notamment en Colombie.

28 pays touchés en Amérique

Au total, 36 pays sont touchés dans quatre des six régions de l'OMS, dont 28 sur le continent américain, cinq dans le Pacifique Ouest, deux en Asie du sud-est et un en Afrique. «Nous sommes encore dans une situation évolutive», a déclaré Bruce Aylward.

La hausse des cas de microcéphalies a été observée au Brésil et en Polynésie française. Et le syndrome de Guillain-Barré a augmenté dans huit pays. Bruce Alyward doit se rendre la semaine prochaine au Brésil avec la directrice générale de l'OMS Margaret Chan.

Dons du sang évoqués

Le don du sang dans les régions infectées par Zika doit pouvoir être assuré. L'OMS a toutefois recommandé vendredi des restrictions pendant 28 jours après la fin des symptômes d'une infection ou d'une maladie liée à au virus.

Il en va de même pendant trois mois pour les partenaires sexuels d'hommes atteints d'une infection confirmée ou présumée. Les échantillons de dons du sang doivent être testés. Une technologie de réduction pathogène des composants du sang doit être mise en œuvre. Et une quarantaine d'une à deux semaines doit être garantie pour les composants.

L'OMS a aussi réitéré sa recommandation de restriction de don du sang pour les personnes pendant 28 jours après leur retour d'un pays infecté. La Suisse a récemment décidé d'un délai de quatre semaines. Plusieurs pays ont également recommandé une telle mesure. (ats/nxp)

Créé: 19.02.2016, 15h50

2

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

2 Commentaires

Jean-François Chappuis

19.02.2016, 17:55 Heures

Ce nouveau virus transmis par le moustique Zika est un fléau pour les femmes enceintes au Brésil et celles qui vont visiter le pays. On ne connaît encore pas ses autres critères transmetteurs de maladies graves? Je déconseille à quiconque de se rendre à Rio si sa femme est enceinte. Les JO à la télé c'est beaucoup moins risqué et moins onéreux. Mieux vous n'aurez pas le risque de vous faire voler! Répondre


Debrab Chris

20.02.2016, 15:31 Heures

Beaucoup de suppositions, aucune certitudes. On trace Zika depuis 1947 et soudain il devient ennemi n°1. J'avoue ne pas adhérer à cette nouvelle idéologie, quand il est prouvé que l'excès de chimie dans la chaine alimentaire suscitent les maladies auto-immunes et autres perturbateurs endocriniens. Ne serait-ce pas plutôt une manoeuvre pour priver le Brésil du bénéfice de ses jeux ? Répondre



Sondage

Trouvez-vous le concours de Miss Suisse désuet?



Sondage

La population suisse s'arme toujours plus. Vous sentez-vous en sécurité?