Mardi 27 septembre 2016 | Dernière mise à jour 02:37

Etats-Unis Le soutien d'Obama à la sécurité d'Israël est «sacro-saint»

Le président américain a évoqué la nécessité d’aider Israël à maintenir sa "supériorité militaire", quatre jours avant de recevoir le Premier ministre Benjamin Netanyahu sur fond de tensions avec l’Iran.

Toutes les tentatives de Barack Obama de relancer le processus de paix israélo-palestinien ont échoué jusqu'ici.

Toutes les tentatives de Barack Obama de relancer le processus de paix israélo-palestinien ont échoué jusqu'ici. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le président Barack Obama a qualifié jeudi le soutien des Etats-Unis à Israël de "sacro-saint" et évoqué la nécessité d’aider ce pays à maintenir sa "supériorité militaire".

Barack Obama, qui participait à New York à une réunion de levée de fonds pour sa campagne en vue de la présidentielle du 6 novembre, a mentionné face à ses soutiens les changements géopolitiques induits par les révoltes populaires dans le monde arabo-musulman depuis début 2011.

"L’un de nos objectifs à long terme dans cette région est de faire en sorte que l’engagement sacro-saint que nous avons vis-à-vis de la sécurité d’Israël ne se traduise pas seulement en lui fournissant les capacités militaires dont il a besoin, pas seulement en lui permettant le genre de supériorité militaire nécessaire dans une région très dangereuse", a-t-il noté.

Pour une paix durable

Les Etats-Unis doivent aussi coopérer avec Israël "pour essayer de lancer une paix qui puisse être durable dans la région. Et c’est difficile", a noté M. Obama, dont toutes les tentatives de relancer le processus de paix israélo-palestinien ont échoué malgré la priorité donnée à ce dossier dès le début de son mandat en janvier 2009.

Ce dossier est toutefois passé au second plan ces derniers mois alors qu’Israël souffle le chaud et le froid sur une attaque préventive contre le programme nucléaire iranien, dont l’Etat hébreu se dit persuadé qu’il est à visée militaire malgré les dénégations de Téhéran.

L'Iran au coeur des débats

M. Netanyahu, qui doit rencontrer Barack Obama lundi, a déclaré cette semaine que le dossier iranien serait le "principal sujet" de ses entretiens avec le président américain. "L’Iran continue à avancer rapidement et avec arrogance dans son programme nucléaire, en méprisant totalement les décisions de la communauté internationale", a prévenu le Premier ministre israélien, qui assure régulièrement se réserver "toutes les options" face à cette menace.

Washington affirme aussi que "toutes les options sont sur la table" face à l’Iran mais estime que le régime islamique n’a pas entrepris de construire une arme nucléaire. "Donc, nous avons du temps et de la latitude pour continuer la politique que nous avons appliquée depuis que le président a pris ses fonctions", a déclaré mercredi le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney.

Il a également prévenu que toute action contre l’Iran créerait "davantage d’instabilité". "L’Iran est à la fois limitrophe de l’Afghanistan et de l’Irak. Nous avons du personnel civil en poste en Irak, nous avons des soldats et des civils en Afghanistan", a-t-il remarqué.

"Il y a toutes sortes de conséquences potentielles à davantage d’activités militaires dans la région et en particulier en Iran", a souligné le porte-parole. (afp/nxp)

(Créé: 02.03.2012, 06h47)

Sondage

La nouvelle hausse annoncée de l'assurance-maladie vous ferait-elle pencher pour la création d'une caisse unique?





Sondage

Que pensez-vous des places de cinéma numérotées comme au théâtre?





Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Sondage

La nouvelle hausse annoncée de l'assurance-maladie vous ferait-elle pencher pour la création d'une caisse unique?





Sondage

Que pensez-vous des places de cinéma numérotées comme au théâtre?





Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne