ACCUEIL 25.7.2014 Mis à jour à 01h15

Le volcan meurtrier se réveille

Colombie

Le Nevado del Ruiz dans le centre-ouest andin a connu samedi une forte éruption de cendre, entraînant des évacuation. En 1985, le volcan avait tué plus de 20'000 personnes.

Mis à jour le 01.07.2012 2 Commentaires
Le volcan est associé dans les mémoires des Colombiens à la pire catastrophe naturelle survenue dans le pays.

Le volcan est associé dans les mémoires des Colombiens à la pire catastrophe naturelle survenue dans le pays.
Image: AFP

Articles en relation

Partager & Commenter

Une alerte rouge, synonyme d’"éruption imminente ou en cours" a été émise pour la région située aux alentours du volcan, dans les départements de Caldas et Tolima, même si une diminution de l’activité sismique a été enregistrée au cours de la soirée.

L’érupion du volcan "n’est pas très forte" et elle n’a pas été accompagnée de lave, a annoncé le directeur du Centre de gestion des risques, Carlos Ivan Marquez, en soulignant que le niveau des rivières voisines était normal.

Des évacuations ont été effectuées dans dix-huit villages afin de reloger quelque 1800 familles habitant près du volcan et de ces cours d’eau, a précisé M. Marquez. Les aéroports régionaux de Manizales, Pereira, Armenia et Cartago ont suspendu leurs activités à cause des cendres. La colonne de fumée émise par le volcan, qui culmine à plus de 5300 mètres, a atteint près de 10 mètres de haut.

L’épisode sismique, qui s’est produit à 17h40 (22h40 GMT), avait été annoncé par le président colombien Juan Manuel Santos lui-même. "Le volcan Nevado del Ruiz est entré en éruption", avait indiqué le chef de l’Etat dans un message publié sur son compte Twitter. Ce volcan, qui était sous surveillance depuis le mois dernier en raison d’un regain d’activité, est associé dans les mémoires des Colombiens à la pire catastrophe naturelle survenue dans le pays.

Le 13 novembre 1985, une éruption avait occasionné une fonte des glaces et provoqué une brusque montée des eaux du fleuve Guali. Des coulées de boue avaient rasé la ville d’Armero, tuant plus de 20'000 personnes. (afp/Newsnet)

Créé: 01.07.2012, 07h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

Stéphane Barbier

01.07.2012, 10:31 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 0

De l'éruption de 1985 on se souviens surtout de l'agonie de la petite Omayra Sanchez prise dans les ruines de sa maison. Répondre


Jean-François Chappuis

01.07.2012, 16:35 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

Ce volcan se réveille à nouveau et il est grand temps d'évacuer les habitants, pour éviter ce qui c'est passé le 13 novembre 1985! Même si les conditions étaient différentes. Répondre



Sondage

Une exécution d'un condamné qui dérape influence-t-elle votre opinion sur la peine de mort?