ACCUEIL 26.6.2016 Mis à jour à 02h43

Amnesty épingle l'Europe sur la crise des réfugiés

Rapport

L'organisation dénonce la gestion de la crise des migrants par les européens et la réaction de la France après les attentats.

Mis à jour le 24.02.2016 11 Commentaires

1/96 Une embarcation bascule dans la mer au large des côtes libyennes. Le cliché a été pris par les gardes-côtes italiens. (Dimanche 29 mai 2016)
Image: Marina Militare/Reuters

   

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Amnesty International a épinglé mercredi la réaction «honteuse» des pays européens à la crise des migrants ainsi que la réponse «liberticide» de la France aux attentats terroristes de 2015 dans son rapport annuel sur la situation des droits de l'Homme dans le monde.

Plutôt habituée à fustiger les dictatures pour leurs abus, l'organisation cible cette année le Vieux Continent, qui «se targue d'avoir le système de protection des droits le plus sophistiqué de la planète», selon son directeur pour l'Europe John Dalhusien.

«C'est toujours le cas mais les jours où on pouvait croire cela comme acquis sont révolus», a-t-il déploré devant la presse.

Position «honteuse»

Salil Shetty, le secrétaire général d'Amnesty, a qualifié de «honteuse» la position des pays européens face à la crise des migrants qui fuient la guerre au Proche-Orient.

«L'UE, qui compte plus de 500 millions d'habitants et qui constitue l'ensemble politique le plus riche de la planète, s'est singulièrement montrée incapable d'apporter une réponse cohérente, humaine et respectueuse des droits humains», insiste Amnesty dans son rapport.

«Seule l'Allemagne a fait preuve d'une volonté politique à la mesure de l'importance du problème», estime l'ONG. «La plupart des dirigeants européens ont préféré prêter l'oreille aux discours tonitruants hostiles aux immigrés, motivés par la peur de l'insécurité et d'une perte de souveraineté nationale. Résultat: les seules mesures sur lesquelles ils ont pu s'entendre sont celles qui visaient à renforcer la «forteresse Europe», ajoute-t-elle.

Gestion des attentats de Paris fustigée

Amnesty critique aussi la réponse politique aux attentats sanglants qui ont frappé Paris en janvier et en novembre 2015.

Selon l'organisation, ces attaques ont donné une «nouvelle impulsion en France en particulier, mais également ailleurs en Europe, à toute une série de mesures représentant une menace pour les droits humains». (afp/nxp)

Créé: 24.02.2016, 03h01

11

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

11 Commentaires

Flore Humberset

24.02.2016, 05:40 Heures

Lol il fallait bien dire quelque chose pour rappeler qu'ils existent…et se démarquer de la cedh! Décidément cette masse de "migrants" , quelle excellente affaire!! Répondre


Benny Thiébaud

24.02.2016, 06:33 Heures

La fautes à qui de tout se cahot en Europe ? que ceux qui on foutu le bordel dans ces pays, devraient être obligé de prendre chez eux ces gens. De toute façon, sa n'en finira jamais, c'est que le début des grosses embrouilles . Répondre



Sondage

La Grande-Bretagne a-t-elle raison de sortir de l'Union européenne?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons