Samedi 1 octobre 2016 | Dernière mise à jour 22:24

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Les témoignages sont suffisamment nombreux pour accuser les forces de l'ordre et leurs alliés d'avoir commis des massacres. Que certains aient été provoqués par des extrémistes combattant ces forces est évident, mais n'excuse en rien les exactions ordonnées par le pouvoir, qui est pleinement responsable de la situation..


Au moins vous vous mouillez : nous pourrons dans quelques temps constater si vos prédicitions, largement catastrophistes, se réalisent. Je prends le pari que non (sur 1) comme sur 2)), mais que pourtant cela ne modifiera pas votre vision de ce genres d'événements, obligatoirement imputables aux nations occidentales et à leurs volontés secrètes (sauf pour les internautes).


Ben alors M. le censeur, on aime pas lire que tous ces pays sauveurs du monde ne sont que des charognards avides de pétrole, gaz et autres ressources naturelles. Et oui mon petit, la vérité blesse parfois...


La censure est insupportable, mais les contre-vérités aussi. La Syrie ne possède que de très faibles ressources en gaz et en pétrole La famille Al-Assad sévit depuis plus de quarante ans et tout le monde lui a fichu la paix. Finalement, ce sont ses ressortissants qui en ont assez. Une vérité visiblement difficilement acceptable pour certains qui ferment les yeux devant les crimes contre l'humanité commis par le régime.

3 Recommandation 0 Signaler un abus


Retour à l'article
Publicité