Mardi 30 août 2016 | Dernière mise à jour 06:53

BIRMANIE Aung San Suu Kyi a déposé sa candidature pour les élections partielles

La lauréate du prix Nobel de la paix se présente pour la Ligue nationale pour la démocratie (LND) dans la circonscription de Kawhmu, près de Rangoun.

L'opposante birmane Aung San Suu Kyi se présente pour la Ligue nationale pour la démocratie (LND.)

L'opposante birmane Aung San Suu Kyi se présente pour la Ligue nationale pour la démocratie (LND.)

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'opposante birmane Aung San Suu Kyi a déposé mercredi sa candidature aux élections législatives partielles du 1er avril. C'est la première fois dans sa carrière politique.

La lauréate du prix Nobel de la paix se présente pour la Ligue nationale pour la démocratie (LND) dans la circonscription de Kawhmu, près de Rangoun. Ce scrutin est considéré par l'Occident comme un test pour les ambitions démocratiques du nouveau régime birman.

Suu Kyi était déjà enfermée lors des élections de 1990, à l'occasion desquelles la LND avait humilié le régime militaire en remportant 392 des 485 sièges en compétition. Résultats que les généraux avaient refusés d'honorer.

En novembre 2010, elle n'avait été libérée de résidence surveillée qu'une semaine après les lors desquelles les Birmans étaient appelés à désigner, pour la première fois en vingt ans, des assemblées nationales et régionales.

Le parti spécialement créé par la junte alors au pouvoir avait remporté une victoire écrasante, après des soupçons de fraude et une campagne décriée. Ce scrutin avait été dénoncé par l'Occident comme une mascarade.

Mais depuis, la junte, au pouvoir pendant près d'un demi siècle, s'est autodissoute. Elle a transféré en mars dernier ses pouvoirs à un gouvernement dit «civil», bien que contrôlé par d'anciens militaires.

Cette nouvelle équipe dirigée par le président Thein Sein a multiplié ces derniers mois les réformes spectaculaires. Et elle a permis le retour au coeur du jeu politique de Suu Kyi, qui a passé la majeure partie des vingt dernières années privée de liberté.

(ats/nxp)

(Créé: 18.01.2012, 06h39)

Sondage

Indiquer la présence d'un radar sur les réseaux sociaux est-il acceptable?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.