ACCUEIL 30.7.2016 Mis à jour à 20h01

Kim Jong-un a-t-il étudié à l'Université de Genève?

Corée du Nord

Le leader nord-coréen a passé plusieurs années en Suisse. En plus d'un long passage dans un internat bernois, il aurait étudié à Genève.

Par Pascal Schmuck, Zurich. Mis à jour le 14.03.2016 15 Commentaires
Le dirigeant de la Corée du Nord, Kim Jong-un, aurait étudié à l'Université de Genève.

Le dirigeant de la Corée du Nord, Kim Jong-un, aurait étudié à l'Université de Genève.
Image: Keystone

Dans l'ombre du pouvoir

Lee Young-guk est engagé à l'âge de 18 ans comme garde du corps après avoir brillé dans les meilleurs écoles du pays. Il perd son emploi parce qu'un de ses cousins est engagé comme chauffeur personnel du dirigeant. «Deux membres d'une même famille, cela pouvait être le début d'un complot.»
En 1994, il cherche ensuite à fuir le pays en demandant l'asile à l'ambassade de Corée du Sud à Pékin. Trahi, il est ramené en Corée du Nord où il est condamné à dix ans de prison. Il passera quatre ans et demi dans le camp de Yodok. Placé en résidence surveillée, il parvient à fuir en 2000 en Chine.

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Lee Young-guk est un ancien garde du corps de Kim Jong-il, qu'il a protégé de 1977 à 1988. C'est donc un connaisseur des cercles du pouvoir, bien qu'il soit un transfuge après s'être échappé d'un camp pour prisonniers politiques en Corée du Nord.

Devenu un activiste des droits de l'homme et toujours menacé par Pyongyang, il confirme que Kim Jong-un, le fils de Kim Jong-il et actuel président du pays, a bien passé quelques années en Suisse. Non seulement à Berne mais aussi à Genève. «Je sais qu'il a également étudié à l'Université de Genève, sous un faux nom naturellement», a-t-il déclaré dans une interview au Tages-Anzeiger.

Aussi cruel que son père

Le Matin Dimanche avait déjà révélé que Kim Jong-un avait passé plusieurs années en Suisse. Des traces de son passage se trouvent dans les archives fédérales sous le pseudonyme de Hun Pak.

Lee Young-guk estime que l'actuel dirigeant de la Corée du Nord n'est pas «apte pour son poste. Il est jeune, inexpérimenté et n'a pas eu dix ans comme son père pour se préparer à sa tâche.» En revanche, il est tout aussi cruel que son prédécesseur, estime l'ancien garde du corps en référence à l'exécution de son oncle Chang Song-taek.

Avide de luxe et de jeunes femmes

Il raconte comme Kim Jong-il a fait disparaître un autre garde du corps qui avait eu l'audace d'utiliser un de ses cendriers. «Il s'assurait la fidélité de son entourage par la terreur. Tous tremblaient devant lui, qu'ils soient ministres ou des proches.»

L'ancien dirigeant était également connu pour son goût du luxe dans un pays soumis à des famines régulières. «Quand il était saoul, il adorait foncer avec sa Mercedes». La famille dispose également de 14 lieux de vacances dans tout le pays pour de longs séjours.

Dans ces résidences, il y avait toujours un groupe de jeunes femmes qui devait satisfaire et divertir le dirigeant. Elles étaient changées tous les six mois. «Je savais tout, je voyais tout mais comme garde du corps, je devais faire celui qui n'avait rien vu. Et je devais me taire.»

Toujours plus impitoyable

Le transfuge ne croit pas non plus à un changement de pouvoir en Corée du Nord. «La dynastie Kim devient plus impitoyable à chaque nouvelle génération. Kim Jong-un a déjà fait exécuter de nombreuses personnes, même à très haut niveau, ce qui lui vaut beaucoup d'inimités au sein du parti et de l'armée.»

Il estime toutefois que si le leader nord-coréen devait brutalement disparaître, le régime s'effondrerait. «Mais par quoi serait-il remplacé, je suis incapable de le dire. C'est loin d'être un état normal et je suis persuadé que je ne verrai jamais la Corée du Nord devenir un état normal.»

(nxp)

Créé: 14.03.2016, 08h54

15

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Publicité

15 Commentaires

Pablo Schär

14.03.2016, 09:17 Heures

C'est vrai que c'est une question existentielle ! Répondre


Claude Dard

14.03.2016, 10:46 Heures

Je m'en souviens parfaitement, il était dans ma classe sous un autre nom, un type sympa, sensible, pondéré, on buvait des bières ensemble, il payait souvent la tournée. C'était un grand farceur qui n'hésitait pas à fouetter son personnel de maison pour rigoler. Un type bien Répondre



Sondage

Trouvez-vous le concours de Miss Suisse désuet?



Sondage

La population suisse s'arme toujours plus. Vous sentez-vous en sécurité?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons