ACCUEIL 26.10.2014 Mis à jour à 00h01

L'Occident aurait un agenda caché en Syrie

Accusations

L'organe de presse officiel chinois affirme samedi que les Etats-Unis et l'Europe ne jouent pas franc jeu en Syrie. Ils cacheraient des ambitions hégémoniques dans la région sous le couvert de mission humanitaire.

Mis à jour le 25.02.2012 3 Commentaires
Hillary Clinton rencontrait samedi le président tunisien Moncef Marzouk, pour faire avancer les relations diplomatiques avec la Syrie.

Hillary Clinton rencontrait samedi le président tunisien Moncef Marzouk, pour faire avancer les relations diplomatiques avec la Syrie.
Image: Keystone

La Chine a accusé samedi les Etats-Unis et l'Europe "d'ambitions hégémoniques" en Syrie, au lendemain de la conférence internationale des "Amis de la Syrie" à Tunis où la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a vivement condamné l'attitude de Pékin et de Moscou.

Hillary Clinton a jugé "méprisable" la décision de la Chine et de la Russie d'opposer leur véto aux résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU condamnant la répression en Syrie. "Ils ne sont clairement pas du côté du peuple syrien", a commenté la cheffe de la diplomatie américaine.

L'agence de presse officielle Chine Nouvelle a réagi samedi en faisant valoir que la position de Pékin sur la Syrie était équilibrée. La Chine et la Russie ont boycotté la conférence de Tunis, qui s'est achevée selon Pékin sur un "large consensus" d'éviter toute intervention militaire en Syrie.

"La plupart des pays arabes ont commencé à comprendre que les Etats-Unis et l'Europe dissimulent un poignard derrière un sourire. En d'autres mots, alors qu'ils apparaissent agir pour des raisons humanitaires, ils nourrissent en fait des ambitions hégémoniques", affirme Chine Nouvelle. (ap/Newsnet)

Créé: 25.02.2012, 13h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

3 Commentaires

Jean Sanbter

25.02.2012, 16:29 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

La Russie et la Chine ont été écartées de facto des pourparlers sur la crise syrienne car leur soutien au régime Assad les a conduit dans un cul-de-sac, sans marche arrière possible. Pour sauver la face, elles tentent maintenant de discréditer ceux qui œuvrent à une solution humanitaire pour le peuple syrien. Une union d' "amis" se constitue, mais chinois et russes restent en rade, d'où leur rage. Répondre


Judge Dredd

25.02.2012, 14:54 Heures
Signaler un abus

Quand les usa utilisent leur droit de veto c'est "normal", quand la Chine ou la Russie le fait... c'est un drame.Taisez-vous mme clinton et disparaissez du paysage politique.Une folle qui était pour le retrait des troupes en Afghanistan et pour l'utilisation de l'arme atomique ne mérite aucun respect. Répondre



Sondage

Coincé dans un aéroport, comment comblez-vous l'attente d'un vol retardé?








Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!