ACCUEIL 24.10.2014 Mis à jour à 23h18

Quatre Japonais sur cinq favorables à la sortie du nucléaire

Energie

Un an après Fukushima, 79,6% des Japonais souhaitent que leur pays renonce au nucléaire mais acceptent que certaines centrales redémarrent pour garantir une production d'électricité suffisante à court terme.

Mis à jour le 18.03.2012 13 Commentaires
Prélèvements pour mesures de taux de réactivité dans les zones entourant la centrale nucléaire de Fukushima.

Prélèvements pour mesures de taux de réactivité dans les zones entourant la centrale nucléaire de Fukushima.
Image: ARCHIVES/AFP

Les Japonais sont dans une très large majorité favorables à ce que leur pays sorte progressivement du nucléaire.

Toutefois, ils acceptent que certaines centrales redémarrent pour garantir une production d'électricité suffisante à court terme, montre un sondage publié dimanche.

Selon l'enquête réalisée pour le Tokyo Shimbun à l'occasion du premier anniversaire de la catastrophe de Fukushima, 79,6% des Japonais sont au moins plutôt favorables à ce que leur pays renonce au nucléaire. Cependant, au moment où le gouvernement doit décider du redémarrage prochain de deux réacteurs, 69% des personnes interrogées disent soutenir cette initiative, contre 28% qui s'y opposent.

Seuls deux des cinquante-quatre réacteurs japonais sont encore en activité. Les autres ont été arrêtés pour des opérations de maintenance de routine ou par mesure de précaution après la catastrophe de Fukushima.

Ce sondage contredit une autre enquête publiée la semaine dernière par le Asahi Shimbun, selon laquelle 57% des Japonais sont hostiles au redémarrage des réacteurs. Les centrales nucléaires produisaient 30% de l'électricité du pays avant la crise de Fukushima. (ats/Newsnet)

Créé: 18.03.2012, 09h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

13 Commentaires

Alex Terrieur

18.03.2012, 10:21 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Que les Japonais veuillent sortir du nucléaire, ça peut se comprendre. Que les Suisses veuillent faire de même, alors que la technologie utilisée dans les centrales est totalement différente, que le risque sismique est réduit, le risque de tsunami nul, qu'on n'a pas de solution pour remplacer les 40% d'énergie qui manqueront, ça, ça laisse songeur sur le réalisme supposé des Suisses... Répondre


Juan Pablo

19.03.2012, 08:42 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

C'est étonnant, on ne parle que des centrales nucléaires, mais on oublie toujours l'armement, les missiles, les bombes, qui provoquent des dégâts volontairement programmés.Il serait temps de pallier cette ineptie et d'envisager également la sortie de ce nucléaire-là. Répondre



Sondage

Coincé dans un aéroport, comment comblez-vous l'attente d'un vol retardé?