Mercredi 24 août 2016 | Dernière mise à jour 21:34

Maroc Son avion artisanal est cloué au sol faute d'autorisation

Un génie en herbe de la région de Berrechid est aux prises avec les autorités depuis qu'il est parvenu à fabriquer, par ses propres moyens, un petit avion, cloué au sol faute d'autorisation au grand désarroi de son concepteur.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Mohamed Mahmed, 22 ans, a dit par téléphone à l'AFP avoir mis "trois mois" pour confectionner ce petit appareil jaune à moteurs, orné d'un drapeau marocain sur la queue. Long de quatre mètres, il pèse quelque 120 kilos.

Selon son concepteur, le "coucou", en tous points artisanal, peut parcourir une distance de 120 km à une altitude de 33 mètres et une vitesse de 200 km/h: suffisant pour attirer l'attention des autorités de Berrechid, à 100 km au sud de Rabat, qui veillent à ce que l'avion ne quitte pas le plancher des vaches.

"Une fois elles disent que c'est un avion bidon", inapte à voler, "une autre fois qu'il risque de tomber sur quelqu'un", se désole le jeune inventeur.

"Pour juger de la fiabilité de mon invention, il faut absolument que je l'essaie", ajoute-t-il, avant d'enchaîner: "mais je suis sûr de mon travail. Ca m'a pris trois mois!".

(afp/Le Matin)

(Créé: 31.08.2012, 22h03)

Sondage

Les robots facteurs de La Poste sont-ils une bonne solution?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.