Samedi 27 août 2016 | Dernière mise à jour 03:10

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

11 Commentaires

La portée des ailes est incompatible avec le poids de l'avion et la vitesse maximale que les moteurs permettent d'atteindre. L'avion ne décollera pas d'un mètre.


Avec une invention de ce type, c'est la révolution en Afrique! La course au progrès dans le domaine de l'aviation, est-elle lancée...?


Pas besoin d'être un génie de l'aviation pour se rendre compte que cet avion ne décollera pas d'un mètre...


Mort de rire! Effectivement vu la photo ... il serait sage de l'essayer en plein milieu du désert! Mais je dois dire que c'est vraiment un article qui mériterait une pleine page ... tellement cela va révolutionner l'aéronautique.


Toujours plus sur que les écoles de parapentes au Salève, hein Patrick ? Sinon serait-ce notre ami Lahcen ?

Signaler un abus

Ne t'inquiète pas, tu auras l'appui de Ueli Maurer pour le faire décoller :-)


Pourvu qu'il ne décolle pas. L'armée suisse risquerait de s'y intéresser!!!


140 millions le coucou...

1 Recommandation 0 Signaler un abus

La moitié de l'humanité est sur terre pour emmerder l'autre... Si cet avion est en rase campagne, il paraît normal que son inventeur puisse l'essayer.


compromis ideal pour l'armee suisse !


Ca me fait penser au tchouk-tchouk de Tintin au Congo.



Retour à l'article
Publicité