Mercredi 31 août 2016 | Dernière mise à jour 23:56

Solar Impulse L’avion de Bertrand Piccard a atterri à Madrid

Après avoir décollé de Rabat, Solar Impulse a atterri sans encombre à Madrid. A son retour en Suisse, l’avion solaire aura accompli son premier périple aller-retour intercontinental entre l’Europe et l’Afrique du Nord.

Solar Impulse est de retour en Europe, après son périple africain.

Solar Impulse est de retour en Europe, après son périple africain. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Solar Impulse, l’avion solaire piloté par le Suisse Bertrand Piccard, a atterri sans encombre samedi à 01h19 (heure suisse) à l’aéroport Barajas de Madrid, après un peu plus de 17 heures de vol. Il avait décollé vendredi à l’aube de Rabat, au Maroc.

Son partenaire dans cette aventure, André Borschberg, a accueilli le héros du jour sur la piste d’atterrissage de l’aéroport. Le pilote a ensuite dû faire face à sa descente d’avion à un parterre de journalistes. Le pilote était rayonnant sur les images diffusées en direct sur le site internet de Solar Impulse. «C’est vraiment un vol dont je me rappellerai», a rapidement déclaré M. Piccard.

«Ce vol a été très rapide», a-t-il poursuivi. «J’étais même en avance d’environ deux heures sur mon temps d’arrivée à Madrid en raison du vent, je suis donc retourné en arrière car je ne voulais pour rien au monde manquer le coucher du soleil», a-t-il dit.

Après avoir décollé de Rabat à 06h17 (heure locale) vendredi, l’avion a survolé Tanger et le détroit de Gibraltar, en direction de Séville, a précisé Solar Impulse dans un communiqué. «A cause d’un fort vent soufflant sur la Péninsule ibérique, le pilote a repéré un endroit plus calme à l’ouest de Séville où il a attendu avant de reprendre sa route vers Tolède», poursuit le communiqué.

L’appareil a relié Rabat à Madrid, une distance effective de 898 km, en 17 heures et 3 minutes à une vitesse moyenne de 60 km/h et à une hauteur moyenne d’environ 4879 mètres au-dessus de la mer.

«Bertrand a effectué un vol magnifique», s’est immédiatement félicité l’équipe de Solar Impulse, en précisant que ce périple l’a «renseignée sur les possibilités de l’avion lorsque ce dernier est confronté à des vents supérieurs à la vitesse même de l’appareil».

Exploit à portée de main

A son retour en Suisse, l’avion aura accompli son premier périple aller-retour intercontinental entre l’Europe et l’Afrique du Nord, une traversée considérée par l’équipe de Solar Impulse comme un «essai» avant un tour du monde prévu d’ores et déjà en 2014.

L’avion est parti le 24 mai dernier de Payerne (VD). Il a atterri le 5 juin à Rabat, après une escale à Madrid, puis a gagné le 22 juin Ouarzazate, dans le sud du Maroc, avant de revenir sur Rabat. (ats/nxp)

(Créé: 07.07.2012, 07h44)

Sondage

Indiquer la présence d'un radar sur les réseaux sociaux est-il acceptable?




Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.