ACCUEIL 29.8.2014 Mis à jour à 06h44

Bartolone, futur président de l'Assemblée nationale

France

Le député PS de Seine-Saint-Denis sera le candidat des socialistes à la présidence de l'Assemblée nationale, assuré d'être élu au perchoir mardi prochain grâce à la majorité dont dispose le PS dans l'hémicycle.

Mis à jour le 21.06.2012
Claude Bartolone, député PS.

Claude Bartolone, député PS.
Image: Reuters

Articles en relation

Partager & Commenter

Claude Bartolone, arrivé très largement en tête à l'issue du premier tour du scrutin organisé au sein du groupe socialiste, a alors bénéficié du retrait d'un des autres candidats, Jean Glavany, et a été proclamé élu par acclamation.

Claude Bartolone avait obtenu 127 voix sur 258 votants, soit trois voix de moins que la majorité absolue, Jean Glavany 59 voix, Elisabeth Guigou 50 voix et Daniel Vaillant 22 voix. Selon Claude Bartolone, «dès que Bruno (Le Roux) a annoncé les résultats, dès que Jean Glavany a annoncé sa volonté de ne pas se présenter pour le deuxième tour, nous sommes tombés dans les bras des uns et des autres», a-t-il dit à la presse, salle des pas perdus, en sortant de la réunion.

«C'est un moment d'émotion», a-t-il ajouté. «Lorsque vous savez ce que représente pour tous les amoureux de la République l'Assemblée nationale, le Parlement, lorsque l'on connaît les grands présidents de l'Assemblée nationale que cette maison a connus, c'est un honneur et j'espère que j'en serai digne».

Une pensée pour Ségolène Royal

«Je souhaite aussi être, si l'Assemblée me fait confiance, un président qui assure à l'opposition des conditions d'expression et de travail qui soient dignes de notre démocratie», a-t-il dit devant une forêt de micros et caméras.

Il a notamment dit «avoir déjà en tête le rôle qui devra être le (sien) pour permettre à l'opposition d'être reconnue et totalement à sa place».

«J'ai une pensée pour Ségolène Royal, pour tous les députés de notre groupe qui ont été battus et j'ai un remerciement pour tous les députés, hommes et femmes, qui ont été ou reconduits, ou élus pour la première fois, et qui vont devoir maintenant incarner le changement dans cette maison».

Selon Claude Bartolone, il s'agit «déjà» d'«un premier symbole qui sera utile» au «Premier ministre et (à) son gouvernement. Ils peuvent déjà savoir qu'ici le groupe socialiste sait travailler ensemble et rassembler».

L'élu de Seine-Saint-Denis a aussi souligné que sa victoire était «surtout la victoire des territoires, qui ont besoin de République». (afp/Newsnet)

Créé: 21.06.2012, 17h37

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Sondage

La Suisse doit-elle soutenir la candidature de Sepp Blatter à la présidence de la FIFA?



Sondage

La présence de la mafia en Suisse vous inquiète-t-elle?




Sondage

Le texte de l'initiative Ecopop comporte une grave erreur de traduction en français: faut-il reporter le vote?




Sondage

Certaines compagnies aériennes continuent à sillonner le ciel de pays en guerre, est-ce raisonnable?