Mercredi 24 août 2016 | Dernière mise à jour 21:34

11-Septembre Le beau-frère de Ben Laden témoigne

Libération a rencontré le frère de la troisième épouse d'Oussama Ben Laden qui poireaute au Pakistan en attendant que sa sœur et ses 5 neveux soient libérés. Les 3 épouses et 2 de leurs enfants ont été condamnés hier à 45 jours de prison et des amendes pour séjour illégal.

Le 2 mai 2011, quand Ben Laden est tué dans le raid des Américains, cela fait 6 ans qu'il vit paisiblement avec femmes et enfants dans cette maison d'Abottabad, au Pakistan.

Le 2 mai 2011, quand Ben Laden est tué dans le raid des Américains, cela fait 6 ans qu'il vit paisiblement avec femmes et enfants dans cette maison d'Abottabad, au Pakistan.

2001-2011: La cavale de Ben Laden

Quel rôle a joué Islamabad?

Quand il a été éliminé par les Américains, Ben Laden vivait donc paisiblement au Pakistan depuis près de 10 ans, et dans la maison d'Abottabad où le raid a eu lieu, depuis 6 ans. Inévitablement, la question se pose: le Pakistan a-t-il couvert l'ennemi public n°1? Le récit d'Amal, 30 ans, veuve de Ben Laden apporte les éclairages suivants:
–Aasia et Ibrahim sont nés en 2003 et en 2004 à l'hôpital public d'Haripur où la veuve de Ben Laden dit n'être restée que quelques heures. Difficile à croire quand on sait qu'à l'époque, la famille habitait dans la vallée escarpée du Swat.
–La prompte destruction de la maison d'Abottabad, la mise à l'écart des médias, l'injonction faite aux voisins de rester muets, le maintien actuel en détention des trois épouses, plaident en faveur d'une certaine connivence.
–La publication du rapport de la commission d'enquête pakistanaise est retardée depuis des mois.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Zakaria Ahmed al-Sadah, 24 ans, attend au Pakistan depuis 5 mois qu'on libère sa sœur, Amal Abdul Fateh, 30 ans, et ses neveux Safia, 11 ans, Aasia, 9 ans, Ibrahim, 8 ans, Zainab, 6 ans et Hussain, le petit dernier, 4 ans à peine. L'erreur de cette famille dont la libération a été maintes fois repoussée depuis le 1er novembre? Amal est la veuve de Ben Laden, celle qui l'a prise en troisièmes noces, un an à peine avant les attentats du 11-Septembre 2001, année où elle lui donna leur premier enfant, Safia.

C'est aussi celle qui, selon les Américains, aurait tenté de s'interposer durant l'assaut du 2 mai dernier pour protéger Oussama. Blessée par balle, «elle marche difficilement avec une canne», confie son frère à Libération. C'est grâce à Amal, qui désirait «se marier avec un moudjahid» et serait aujourd'hui la plus coopérative des 3 épouses du terroriste, toutes détenues, qu'on connaît les détails de la cavale du cerveau des attentats de 2001.

Traumatisés par le raid et déscolarisés

«Cette situation est clairement injuste pour ces enfants: être lié à Ben Laden par le sang n'est pas une raison pour être maintenu en détention», s'insurge l'avocat pakistanais Shazad Akbar. Zakaria, beau-frère de facto d'Oussama, veston rayé et barbe impeccable, s'inquiète pour ses neveux et nièces: «Leur teint a viré au jaune à force de ne pas voir le soleil depuis des mois dans un appartement sans fenêtres».

Zakaria, qui s'est vu contraint de mettre entre parenthèses sa dernière année d'école de journalisme au Yémen pour venir récupérer sa sœur, craint que ce confinement ne perturbe encore les enfants: «Ils ont été traumatisés par le raid d'Abottabad, par la mort de leur père et la blessure de leur mère; et ils ne reçoivent en détention aucune aide psychologique et aucune éducation», déplore-t-il. (nxp)

(Créé: 03.04.2012, 16h55)

Sondage

Les robots facteurs de La Poste sont-ils une bonne solution?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.