ACCUEIL 3.9.2014 Mis à jour à 06h25

Biens de la famille Kadhafi saisis en Italie

Justice internationale

La police financière italienne a annoncé mercredi la mise sous séquestre de biens mobiliers et immobiliers appartenant à la famille Kadhafi d'une valeur de plus de 1,1 milliard d'euros.

Mis à jour le 28.03.2012
Les biens de Seif al-Islam et de l'ancien chef des renseignements de Mouammar Kadhafi ont été mis sous séquestre.

Les biens de Seif al-Islam et de l'ancien chef des renseignements de Mouammar Kadhafi ont été mis sous séquestre.
Image: Keystone

A la demande de la Cour pénale internationale de La Haye, les policiers italilens "ont mis sous séquestre aujourd'hui (mercredi, ndlr) des biens mobiliers et immobiliers, des actions de sociétés et des comptes courants liés à la famille de l'ex-leader libyen (Mouammar) Kadhafi et aux membres de son entourage pour une valeur de plus de 1,1 milliard d'euros", indique un communiqué de la police.

Parmi les biens mis sous séquestre figurent des actions du premier groupe bancaire italien UniCredit, du groupe pétrolier ENI, du groupe d'aéronautique et de défense Finmeccanica, du groupe automobile Fiat ou du club de football de la Juventus de Turin, ainsi qu'un immeuble à Rome, 150 hectares de forêt sur l'île de Pantelleria et deux motos.

Cette mise sous séquestre a été effectuée à la suite d'une commission rogatoire de la Cour pénale internationale (CPI) dans le cadre de l'enquête pour crime contre l'humanité contre l'ex-dictateur libyen, contre Abdallah al-Senoussi, ex-chef des renseignements de Mouammar Kadhafi, et contre l'un des fils de ce dernier, Seif al-Islam. (afp/Newsnet)

Créé: 28.03.2012, 18h27

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment