Dimanche 4 décembre 2016 | Dernière mise à jour 12:55

Internet Bruxelles ouvre une enquête contre Microsoft

La Commission européenne a ouvert «une enquête pour un possible non-respect des engagements de Microsoft» en matière de choix entre navigateurs.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un non-respect des engagements d'une entreprise vis-à-vis de la Commission «ne s'est jamais produit auparavant», a souligné le commissaire européen chargé de la Concurrence, Joaquin Almunia, indiquant que Microsoft s'exposait à de «sérieuses conséquences» sous forme de sanctions financières.

En décembre 2009, la Commission avait obligé légalement Microsoft à installer une fenêtre multichoix pour les utilisateurs européens de Windows jusqu'en 2014.

Mais «bien que Microsoft ait soumis un rapport à la Commission en décembre dernier, affirmant que cette fenêtre multichoix était toujours présente, nous avons reçu des indications par des tierces parties selon lesquelles Microsoft ne s'était pas plié à ses engagements depuis février 2011», a expliqué Joaquin Almunia.

Pas de choix pour les utilisateurs de Windows 7

Ce choix n'aurait en effet pas été offert aux utilisateurs de Windows 7 SP1, lancé en février 2011, ce qui pourrait concerner «28 millions d'utilisateurs», a précisé le commissaire européen.

«Si, à la suite de notre enquête, cette infraction est confirmée, et Microsoft semble reconnaître les faits, alors il pourrait y avoir de sérieuses conséquences», a mis en garde Joaquin Almunia, qui a précisé qu'en cas d'infraction, il y aurait des «sanctions» financières.

Microsoft s'était vu infliger en 2008 une amende de 899 millions d'euros (environ 1,1 milliard de francs), réduite par la suite à 860 millions, pour avoir abusé de sa position dominante en ne permettant pas à ses concurrents d'accéder aux informations relatives à l'interopérabilité à des conditions raisonnables sur la période 1998- 2007. (ats/nxp)

(Créé: 17.07.2012, 14h11)

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.