Vendredi 28 avril 2017 | Dernière mise à jour 22:27

Reportage 1/6 «Le chantier est déjà bien avancé»

A l’occasion des 30 ans de Nouvelle Planète, huit personnalités romandes participent à un projet humanitaire. «Le Matin» relate chaque jour une tranche de vie de ces vacanciers engagés.

Christophe Baillif décharge des briques à Touba Coky, un petit village du Sénégal.

Christophe Baillif décharge des briques à Touba Coky, un petit village du Sénégal. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un jour après notre arrivée au Sénégal, nous découvrons Touba Coky, petit village de moins de 1000 habitants, à 170 km à l’est de Dakar, la capitale. Une fête traditionnelle inoubliable nous est réservée. Nouvelle Planète soutient la construction d’une banque de céréales, et notre objectif est d’achever le travail d’ici à vendredi, jour de notre départ. Touba Coky est un petit village de moins de 1000 habitants (981 précisément), dont les activités et les revenus sont issus de l’agriculture, principalement des récoltes de mil et d’arachides.

Les céréales sont traditionnellement stockées dans d’immenses paniers en bois, à l’extérieur. Le bâtiment en dur que nous construisons devra remplacer ce dispositif peu rentable. Car les céréales, stockées à l’extérieur, subissent trop de dégâts. Le chantier est déjà bien avancé: nous enfilons nos gants et nous nous répartissons les tâches tout naturellement. Malgré nos métiers, pour la plupart plutôt intellectuels, nous nous emparons des outils. Le bâtiment principal doit être encore peint entièrement, certains murs poncés. Le local du futur gardien est encore à construire.

Sous une chaleur liquéfiante, nous découvrons tous ces nouveaux métiers avec bonheur, sous l’œil et les conseils des chefs de chantier locaux! Les deux conseillères nationales Isabelle Chevalley (Vert’lib/VD) et Andréa Gmür (PDC/LU) empoignent les rouleaux et les pinceaux, Pierre-André Page (UDC/FR) se mue en ferrailleur pour une armature, Narcisse Crettenand aide à transporter les briques, tandis que nos deux spécialistes en photovoltaïque, Christophe Baillif (photo) et Raphaël Domjan, réparent les branchements du panneau solaire. Quant à moi, après deux heures de peinture, j’aide notre chargée de communication Marie à installer notre petite rédaction provisoire, connectée à des antennes GSM et alimentée par des panneaux solaires portables. (Le Matin)

Créé: 24.07.2016, 20h02


Sondage

La météo vous pourrit-elle la vie?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne