ACCUEIL 30.7.2014 Mis à jour à 18h54

Décès de l'ancien Premier ministre israélien

Carnet noir

L'ancien Premier ministre israélien de droite Yitzhak Shamir est décédé à l'âge de 96 ans, a annoncé samedi le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un communiqué.

Mis à jour le 30.06.2012
Yitzhak Shamir a été Premier ministre de 1983 à 1984 puis de 1986 à 1992.

Yitzhak Shamir a été Premier ministre de 1983 à 1984 puis de 1986 à 1992.
Image: AFP

Partager & Commenter

«Yitzhak Shamir nous a quitté», a indiqué le communiqué. Yizthak Shamir, qui s'était retiré de la vie politique, souffrait depuis plusieurs années de la maladie d'Alzheimer.

«Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a exprimé sa profonde peine à l'annonce de la disparition d'Yitzhak Shamir. Il faisait partie de cette merveilleuse génération qui a créé l'Etat d'Israël et lutté pour le peuple juif», a ajouté le communiqué du bureau du Premier ministre.

Yitzhak Shamir, un ancien chef du Groupe Stern, un groupe clandestin juif qui perpétrait des attentats contre les Britanniques et les Arabes avant 1948, dans la Palestine sous mandat britannique, a été Premier ministre de 1983 à 1984 puis de 1986 à 1992.

En mai 1991, Yitzhak Shamir a fait sa dernière apparition sur la scène internationale avec la conférence de Madrid qui a donné le coup d'envoi de négociations de paix au Proche-Orient. Simple député du Likoud après la défaite de ce parti de droite aux élections législatives de 1992, remportées par les travaillistes, il s'est retiré définitivement de la vie politique en 1996. (afp/Newsnet)

Créé: 30.06.2012, 20h00

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment