ACCUEIL 25.7.2014 Mis à jour à 00h20

Barroso n'a pas l'intention de se rendre en Ukraine

Euro-2012

Plusieurs voix s'étaient déjà élevées dans l'Union européenne pour demander aux organisateurs de l'Euro 2012 en Ukraine et en Pologne de se préoccuper du cas de l'opposante Ioulia Timochenko,

Mis à jour le 30.04.2012 10 Commentaires
de se rendre en Ukraine pour y participer à des événements dans le cadre de l'Euro-2012 de football.

de se rendre en Ukraine pour y participer à des événements dans le cadre de l'Euro-2012 de football.
Image: archives/AFP

Articles en relation

Partager & Commenter

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, n'a "pas l'intention" de se rendre en Ukraine pour y participer à des événements dans le cadre de l'Euro-2012 de football compte tenu de la situation politique dans le pays, a indiqué lundi sa porte-parole.

"Le président (de la Commission) n'a aucune intention actuellement de se rendre en Ukraine ou de participer à des événements en Ukraine", a déclaré Pia Ahrenkilde, en réponse à une question sur un éventuel boycott politique de l'Euro-2012 de football à la suite de l'incarcération de l'opposante Ioulia Timochenko.

Elle a rappelé que la Commission avait "de très grandes inquiétudes au sujet de ce qui se passe actuellement en Ukraine".

"Nous espérons (de la part de Kiev) des évolutions pour surmonter ce qui constitue une situation très sérieuse", a-t-elle précisé.

Plusieurs voix s'étaient déjà élevées vendredi dans l'Union européenne pour demander aux organisateurs de l'Euro 2012 de football en Ukraine et en Pologne de se préoccuper du cas de l'opposante ukrainienne Ioulia Timochenko, mais l'UEFA a défendu l'octroi de la compétition à Kiev.

La commissaire européenne chargée de la justice et des droits fondamentaux, Viviane Reding, a déjà indiqué avoir décliné une invitation du président de l'Union européenne de football (UEFA), Michel Platini, à la cérémonie d'ouverture du championnat d'Europe de football débutant en juin.

Dans sa réponse, la commissaire européenne a appelé "M. Platini à tenir compte de la situation dramatique dans laquelle se trouve Mme Timochenko", incarcérée depuis août 2011 et qui observe une grève de la faim.

Michel Platini a, lui, défendu l'octroi de l'Euro 2012 à l'Ukraine en dépit des critiques sur les manquements démocratiques du pays.

Les Verts européens ont eux aussi appelé l'UEFA à la fermeté.

Mme Timochenko, 51 ans, a été condamnée en octobre à sept ans de prison pour abus de pouvoir. Elle souffre du dos et a entamé en fin de semaine dernière une grève de la faim pour dénoncer ce qu'elle estime être une vengeance personnelle du président Viktor Ianoukovitch, élu en 2010, et pour protester contre la "répression politique" et des violences qu'elle a subies en prison.

Le président allemand Joachim Gauck a déjà franchi un pas dans cette direction en refusant une invitation officielle en Ukraine à participer à une réunion entre présidents des pays d'Europe centrale à Yalta à la mi-mai.

Et Angela Merkel et les ministres de son gouvernement pourraient, selon la presse allemande, ne pas se rendre en Ukraine pour assister à des matches de l'Euro-2012 co-organisé avec la Pologne du 8 juin au 1er juillet, si l'opposante Ioulia Timochenko n'est pas libérée d'ici là.

 

yo/ylf/jh (afp/Newsnet)

Créé: 30.04.2012, 13h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

10 Commentaires

Georges Alexandre

30.04.2012, 13:27 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Les organisateurs des championnats de football se moquent en général totalement de la situation du pays où se déroule les matches. On se souvient de la Coupe du monde de 1978 qui s'était déroulée dans l'Argentine de la dictature des généraux et où on torturait et assassinait à quelques centaines de mètres du stade où se déroulait la finale. Répondre


Yitzhak Rabin

01.05.2012, 07:18 Heures
Signaler un abus

Plus les êtres humains auront d'occasions de se rencontrer dans un contexte où les différences entre eux s'amenuisent, plus ils trouveront de points communs entre eux et plus ils aspireront à se réunir à nouveau. L'isolement et le boycott renforcent les divergences et fanatisent plus facilement qu'ils ne font progresser la liberté. C'est amplifier les peurs, cultiver la haine et nourrir la guerre. Répondre



Sondage

Une exécution d'un condamné qui dérape influence-t-elle votre opinion sur la peine de mort?






Rubriques: Suisse · Monde · Sports · Faits divers · People · Loisirs · Société · Economie · Auto-Moto · High-Tech · Santé
Outils: Recherche · RSS · Mobile · Météo
Le Matin: Contacts · Publicité · Annonce · Services clients · Conditions générales · Cercle de lecteurs · Charte des commentaires · Impressum