Vendredi 30 septembre 2016 | Dernière mise à jour 15:10

Italie Berlusconi veut relancer son parti Forza Italia

Silvio Berlusconi, 79 ans, s'est montré jusqu'ici plutôt discret depuis sa condamnation pour fraude fiscale et son interdiction d'exercer un mandat électif en 2013.

Silvio Berlusconi a annoncé vouloir relancer cette année son parti Forza Italia.

Silvio Berlusconi a annoncé vouloir relancer cette année son parti Forza Italia. Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'ancien président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, affirme dans un entretien publié samedi par le quotidien Il Giornale qu'il va relancer cette année son parti Forza Italia. Il compte faire chuter le gouvernement de centre-gauche de Matteo Renzi.

Silvio Berlusconi, 79 ans, s'est montré plutôt discret depuis sa condamnation pour fraude fiscale et son interdiction d'exercer un mandat électif en 2013. Il explique sa volonté de revenir sur le devant de la scène politique par l'affaiblissement qu'a, selon lui, connu son parti pendant son absence.

Cette année «sera celle de la bataille contre le régime de la gauche qui a suspendu la démocratie», affirme Silvio Berlusconi. Il appelle également à une dissolution du parlement et à l'organisation de nouvelles élections. Selon lui, sa condamnation et son exclusion du Sénat étaient «anticonstitutionnelles».

Prochains scrutins en 2018

L'ancien chef du gouvernement italien dément l'existence de tensions entre d'une part Forza Italia et d'autre part les deux autres formations de droite, la Ligue du Nord et Frères d'Italie.

Selon lui, ces trois entités peuvent constituer un front uni avant les élections municipales cette année à Rome, Milan, Naples et Bologne. Si une telle alliance voyait le jour, elle pourrait, selon les observateurs, menacer la position du Parti démocrate (PD) de Matteo Renzi, seule formation majeure de gauche.

Les prochaines élections parlementaires sont prévues en 2018 mais un scrutin anticipé n'est pas exclu en raison de l'instabilité qui règne au sein de la coalition gouvernementale conduite par M. Renzi. (ats/nxp)

(Créé: 09.01.2016, 17h08)

Sondage

Faut-il introduire la préférence indigène lors des embauches?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.