Jeudi 8 décembre 2016 | Dernière mise à jour 10:36

France Curé condamné pour des images pédopornographiques

Un curé reconnu coupable de détention et diffusion d'images pédopornographiques, a été condamné à six mois de prison avec sursis.

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La peine a été assortie d'une interdiction de contact avec des mineurs pendant cinq ans.

L'ecclésiastique de 40 ans avait envoyé et reçu des images de jeunes adolescentes via une messagerie instantanée, dont la police en a retrouvé une centaine sur son ordinateur.

A l'audience vendredi, il a affirmé n'avoir vu «que le côté esthétique» des images qu'il recevait et diffusait, sans réaliser le vécu des jeunes filles photographiées. Le prêtre a également assuré qu'il était, selon lui, «impossible que cela débouche sur un quelconque passage à l'acte».

Chauffeur routier

Le tribunal a confirmé l'inscription automatique du prêtre au fichier des délinquants sexuels.

L'archevêque de Strasbourg s'était déclaré «très attristé» de l'affaire. Quant au curé, il a demandé sa mise en congé et entamé des démarches pour quitter la prêtrise et devenir chauffeur routier. (ats/nxp)

(Créé: 23.03.2013, 08h14)

Sondage

Donnez-vous volontiers à des organismes caritatifs?






Sondage

Seriez-vous tenté par un smartphone low cost à moins de 100 francs?



Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Monde