ACCUEIL 22.9.2014 Mis à jour à 23h45

Des centaines de personnes commémorent la rafle du Vel d'Hiv

Drancy

Plusieurs centaines de personnes ont participé lundi au nord de Paris à une cérémonie d'hommage aux victimes de la rafle du Vel d'Hiv, au cours de laquelle 13'152 juifs ont été arrêtés puis déportés, 70 ans après le drame.

Mis à jour le 16.07.2012

1/13 La rafle
Photo prise en 1942 de Juifs internés dans le camp de Drancy après avoir transité par le stade du Vélodrome d'Hiver à Paris.
Image: AFP

   

Partager & Commenter

Il s'agissait de la première des manifestations commémorant cette rafle, qui se concluront dimanche par une cérémonie en présence du président français François Hollande sur les lieux de l'ancien Vélodrome d'Hiver à Paris où des milliers de juifs avaient été détenus après leur arrestation.

Les participants à la cérémonie se sont recueillis pendant de longues minutes sur le monument aux déportés, à l'emplacement de l'ancien camp d'internement de Drancy d'où furent envoyés des milliers de juifs vers les camps de la mort, avant de déposer des gerbes de fleurs devant le Wagon Témoin, symbole de la déportation.

Parmi eux figuraient des anciens déportés, mais aussi des descendants de ceux qui ne sont jamais revenus des camps et des membres de la communauté juive. Dénonçant les «crimes inouïs du nazisme», le rabbin Moché Lewin, porte-parole du Grand Rabbin de France, a invité à respecter «le devoir de mémoire», pour «transmettre les valeurs humanitaires (...) de génération en génération».

Selon un sondage commandé par l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) à l'institut CSA et publié lundi, une majorité (57 à 67%) des Français de moins de 35 ans ne sait pas ce qu'est la rafle du Vel d'Hiv.

Une centaine de survivants

Les 16 et 17 juillet 1942, 13'152 juifs étrangers réfugiés en France avaient été arrêtés à Paris et en banlieue par la police française, avant d'être déportés vers des camps d'extermination, notamment Auschwitz.

Parmi eux, 8160 personnes, dont 4115 enfants, avaient été enfermés durant quatre jours au Vélodrome d'Hiver, un stade voué aux courses cyclistes dans l'ouest de Paris, tandis que les 4992 autres, couples sans enfants et célibataires, étaient entassés dans le camp de Drancy.

Sur les 13'152 victimes de cette rafle - la plus grande arrestation massive de juifs réalisée en France pendant la seconde guerre mondiale - seule une centaine de personnes ont survécu, dont aucun enfant. (afp/Newsnet)

Créé: 16.07.2012, 14h08

Sondage

Est-il raisonnable d'initier des jeunes aux parfums du vin dans le cadre scolaire?





Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne