ACCUEIL 22.8.2014 Mis à jour à 07h31

Garry Kasparov risque 5 ans de camp pour une morsure

Russie

L'opposant russe et ancien champion du monde d'échecs Garry Kasparov a annoncé être convoqué lundi par la police qui l'accuse d'avoir mordu un policier vendredi dernier à Moscou. Un délit passible de 5 ans de camp.

Mis à jour le 20.08.2012 17 Commentaires
Garry Kasparov est un opposant chevronné du gouvernement russe.

Garry Kasparov est un opposant chevronné du gouvernement russe.
Image: Keystone

Partager & Commenter

«On doit m'interroger sur l'agression présumée d'un policier. Ensuite, le Comité d'enquête russe devra décider s'il ouvre une enquête criminelle à mon encontre», a déclaré Garry Kasparov dans un communiqué publié sur son site Kasparov.ru.

L'ancien champion du monde d'échecs a été interpellé vendredi à Moscou au cours d'une manifestation de soutien aux Pussy Riot près du tribunal qui a condamné ce jour-là trois jeunes femmes membres de ce groupe à deux ans de camp pour avoir chanté une «prière punk» contre Vladimir Poutine dans une cathédrale.

L'ancien champion du monde d'échecs est convoqué pour 08H00 GMT dans un commissariat du centre de Moscou où il avait été emmené après son interpellation vendredi. Il avait été relâché quelques heures plus tard.

Cinq ans de camp pour une morsure

En vertu de la législation russe, l'agression d'un policier est passible de sanctions allant d'une amende de 200'000 roubles (environ 6000 francs) à cinq ans de camp.

«On peut voir dans de nombreuses vidéos circulant sur Internet que des policiers m'ont interpellé au moment où je parlais à des journalistes et qu'ils m'ont frappé ensuite», indique Garry Kasparov, qui précise qu'il va porter plainte pour interpellation illégale et abus de pouvoir par la police.

«De nombreux enregistrements vidéo et photos démentent les accusations portées contre moi par la police selon laquelle j'ai agressé un policier et l'ai mordu à la main», écrit l'opposant.

Dans ces vidéos, «il n'y a aucune preuve d'une morsure ou d'une blessure infligée au policier, ni d'une quelconque réaction de sa part» à un acte de ce genre, ajoute-t-il. «Ces accusations sont infondées, et dans n'importe quel pays libre disposant d'une justice indépendante, elles auraient été immédiatement rejetées», poursuit Garry Kasparov. (afp/Newsnet)

Créé: 20.08.2012, 11h13

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

17 Commentaires

Jean-Paul Costantini

20.08.2012, 11:46 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

Lorsque des policiers se comportent aussi mal et violemment qu'avec M.Kasparov, il est tout à fait logique que ce dernier se défende. Il a mordu parce qu'il était acculé, bloqué, humilié. Si quelqu'un devrait être condamné, c'est probablement le flic. La justice n'existe pas, en Russie ou ailleurs. Répondre


Manuel Fernandes

20.08.2012, 13:09 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

hummmm mais qu'elle est cette douce odeur de liberté qui plane sur la Russie????hummmm....... Répondre



Sondage

Certaines compagnies aériennes continuent à sillonner le ciel de pays en guerre, est-ce raisonnable?