ACCUEIL 3.9.2014 Mis à jour à 06h25

La gauche française favorite pour les législatives

Sondages

Avec 45,5% à 46% des intentions de vote, la gauche, profitant de la dynamique de la victoire de Hollande, devance la droite hors Front national, selon deux sondages publiés vendredi.

Mis à jour le 11.05.2012 16 Commentaires
Selon deux sondages relatifs aux élections législatives. la gauche devrait surfer sur la vague provoquée par la victoire de François Hollande à la présidentielle.

Selon deux sondages relatifs aux élections législatives. la gauche devrait surfer sur la vague provoquée par la victoire de François Hollande à la présidentielle.
Image: AFP

Articles en relation

Partager & Commenter

La gauche est en bonne position pour remporter les élections législatives de juin en France.

Avec 45,5% à 46% des intentions de vote, elle devance la droite hors Front national, selon deux sondages BVA et CSA publiés vendredi.

Selon ces enquêtes, 30% à 32% des sondés voteraient pour le Parti socialiste et 32,5% à 33% pour un candidat de l'UMP. Mais le PS peut compter sur l'apport des autres formations de gauche, notamment le Front de gauche (10% à 10,5%) et les Verts (4% à 4,5%). A droite, l'UMP a exclu toute alliance avec le Front national, qui est crédité de 12% à 16% des intentions de vote.

La gauche totalise donc 45,5% à 46% des votes, contre 33,5% pour la «droite républicaine». «Il s'agit d'un score largement supérieur à ceux de 2007 (7,5 points de plus) et de 2002 (5,5 points de plus), et à peine inférieur à celui de 1997 (47%), quand la gauche l'avait emporté», explique l'institut BVA.

L'UMP, elle, est en baisse de 13,5 points par rapport à son score aux législatives de 2007 (46%), de 10,5 points par rapport à son score de 2002 (43%, avec l'UDF) et de 4,5 points par rapport à son score de 1997 (37% avec l'UDF), lorsqu'elle avait perdu les législatives, ajoute BVA.

Hollande bien noté

François Hollande, qui prendra officiellement ses fonctions mardi, bénéficie de la confiance d'une large majorité de Français. 56% d'entre eux pensent qu'il sera un bon président et 38% qu'il sera un mauvais président.

Le sondage BVA pour Orange, la presse régionale et RTL a été réalisé les 9 et 10 mai auprès d'un échantillon de 1159 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Les intentions de vote sont établies auprès de 1147 personnes inscrites sur les listes électorales.

Le sondage CSA pour BFM TV, RMC, 20 Minutes et CSC a quant à lui été réalisé les 9 et 10 mai auprès d'un échantillon national représentatif de 1005 personnes âgées de 18 ans et plus, dont ont été extraites 899 personnes inscrites sur les listes électorales. (ats/Newsnet)

Créé: 11.05.2012, 06h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

16 Commentaires

En avant.. pour le mur

11.05.2012, 09:52 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

"56% d'entre eux pensent qu'il sera un bon président" : en trois jours : Nein pour le traité de Merkel, Barroso. Nein pour les eurobons. Paf d'Obama et de Merkel sur l’Afghanistan et sur l'Otan. Annule son gel du prix l'essence, annule le facteur max de 20x de salaire...Sans parler que Junker l'a "éclairé" sur la crise en Grèce... j'ai connu mieux comme début! Répondre


Hassan Céheff-Cépossib

11.05.2012, 20:35 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Maintenant qu'ils ne seront plus (ou -) harcelés et assujettis au culte de la personnalité du suprême-conducator grand-leader génial-timonier, on ne peut que souhaiter aux 48% de français qui ont voté NS de se libérer du syndrome de Stockholm qui les aveugle depuis que le gourou Karcher les a embrigadés dans sa secte avec ses gesticulations de prédicateur d'apocalypse. Répondre