ACCUEIL 30.7.2014 Mis à jour à 21h04

Le Liechtenstein refuse de museler son Prince

Veto

Les citoyens de la Principauté ont balayé dimanche par 76,1% des voix une initiative qui demandait que leur Prince ne puisse plus invalider les votations à sa guise.

Mis à jour le 01.07.2012 1 Commentaire
Le Prince Alois.

Le Prince Alois.
Image: Keystone

Articles en relation

Partager & Commenter

L’initiative populaire «Oui, pour que ta voix compte» a été largement rejetée dans les onze communes de la Principauté. Les Liechtensteinois ont refusé ce texte encore plus nettement qu’’ils n’ont accepté la constitution de 2003 rédigée par le prince Hans-Adam, père du prince héritier Alois, et renforçant ses pouvoirs. Cette réforme avait à l’époque passé la rampe avec 64,3% de «oui».

Les initiants du texte approuvé dimanche sont issus des rangs du mouvement pour la démocratie au Liechtenstein. Ils demandaient que le prince ou son représentant n’aient plus le droit d’annuler des décisions prises par le peuple lors de votations, qui ont lieu une à deux fois par année.

Deux souverains

Le monarque aurait par contre gardé ce droit de veto pour les décisions du Parlement. Avec ce rejet clair, les citoyens montrent leur attachement à l’actuel partenariat entre les deux souverains que sont le prince et le peuple.

Le prince Hans-Adam, 67 ans, s’est réjoui du résultat des urnes. Une grande partie des citoyens souhaite poursuivre le partenariat entre la population et la maison princière, a-t-il estimé. Pour le prince héritier Alois, le vote de dimanche donne une bonne base pour surmonter les nombreux défis qui attendent le Liechtenstein.

Le débat avait été relancé l’an dernier à l’issue de la votation sur la dépénalisation de l’avortement. Le prince avait au préalable dit qu’il refuserait la nouvelle loi proposée par une initiative. Le texte avait finalement été rejeté dans les urnes. (Newsnet)

Créé: 01.07.2012, 15h09

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Jean-Marie Michaël Mettraux

02.07.2012, 10:19 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 1

Pathétique Liechtenstein! Et dire qu'ils utilisent notre monnaie etc... Répondre