Vendredi 30 septembre 2016 | Dernière mise à jour 20:12

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

On est aujourd'hui le 14 août, et cet article hautement intéressant est en une du site web du Matin depuis un mois !!!


Mieux un Président normal que cet aboyeur de Mélenchon qui a tout dans la gueule et rien dans la coloquinte! Hollande a été au devant des gens dans les jardins de Champs Elysées, en montrant qu'il était près du peuple en saluant des milliers de plaisanciers qui avaient profité du 14 juillet pour sortir en famille! Son intervention auprès du parachtiste qui a raté son atterrissage a été remarquée!


S'inquiéter du parachutiste, c'était le minimum qu'il pouvait faire! Il ne mérite pas des louanges pour autant. Mon entourage et moi-même avons même été surpris, qu'il ne l'aie pas fait avant. Il a pris tout son temps, saluant tout les autres d'abord et finalement le blessé. Moi j'aurais fait l'inverse, mais bon!... Ceci dit, je partage votre avis concernant Mélenchon!

Signaler un abus

Voir ce bonhomme à la place de Jean-Luc Mélenchon me fait très mal. Au lieu d'un projet de société qui aurait arrangé les choses, non, les Français ont élu ce fade personnage qui maintient le cap sur le mur. Très dommage que la communication ait été si mal faite. Par souci éthique, Mélenchon ne voulait pas de culte de la personnalité. La quittance: le nom qui est tombé est celui de ce "capitaine".



Retour à l'article
Publicité