Dimanche 25 septembre 2016 | Dernière mise à jour 02:06

Crise de la dette Merkel croit possible un partenariat stable avec Hollande

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré samedi croire possible un partenariat stable avec le président français élu François Hollande, dont elle a soutenu l’adversaire Nicolas Sarkozy.

Les deux dirigeants doivent s’entretenir dès mardi sur la crise dans la zone euro et des relations bilatérales entre la France et l'Allemagne.

Les deux dirigeants doivent s’entretenir dès mardi sur la crise dans la zone euro et des relations bilatérales entre la France et l'Allemagne. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A la question d’un "possible partenariat stable avec le nouveau président français", Angela Merkel a répondu: "Oui, c’est ce que je crois, car nous savons depuis la création de la République fédérale d’Allemagne qu’une bonne relation franco-allemande est tout simplement très importante, pour les deux pays". Cette "question" figurait dans une fausse interview, son vidéo-podcast hebdomadaire, un document diffusé par la chancellerie.

Avant la rencontre avec François Hollande mardi après-midi à Berlin, Angela Merkel a souligné qu’"il s’agira d’une rencontre pour faire connaissance. Mais je pense que de là, grandira une bon travail de coopération".

François Hollande, investi le matin même président de la République française sera reçu avec les honneurs militaires. Un dîner de travail et une conférence de presse sont au programme de ce voyage.

Les deux dirigeants doivent s’entretenir sur la crise dans la zone euro et des relations bilatérales, selon un porte-parole de la chancelière. La chancelière s’était dite "sûre" que la coordination traditionnellement étroite avec la France allait continuer à être le fondement de leur travail commun en Europe, "pour assurer prospérité, paix et démocratie"

Après l’élection du socialiste Hollande le 6 mai, ce dernier avait annoncé que son premier voyage de président serait pour Berlin, et la chrétienne-démocrate Merkel avait assuré qu’elle l’accueillerait "à bras ouverts" en dépit de leur divergences sur le pacte européen de stabilité.

François Hollande veut rouvrir les négociations sur ce pacte discipline budgétaire pour y ajouter des mesures de croissance, ce à quoi l’Allemagne s’oppose fermement. Sur un point, les positions seraient néanmoins plus proches que ne le laissent penser les slogans: Michel Sapin, chargé du projet présidentiel dans l’équipe Hollande, a donné raison jeudi à la chancelière sur les dangers de relancer la croissance en aggravant les déficits et la dette. (afp/nxp)

(Créé: 12.05.2012, 12h15)

Sondage

Que pensez-vous des places de cinéma numérotées comme au théâtre?





Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.