Mardi 27 septembre 2016 | Dernière mise à jour 06:52

Londres On a volé le faucon de Wimbledon

Rufus, le faucon qui veille à la tranquillité des cieux de Wimbledon pendant le tournoi a été volé, a annoncé samedi la police londonienne.

Rufus a été volé dans la nuit de jeudi à vendredi.

Rufus a été volé dans la nuit de jeudi à vendredi. Image: Keystone

Dossiers

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Rufus, un gymnogène d'Afrique, a été volé dans sa cage dans la nuit de jeudi à vendredi dans une voiture garée dans une allée privée de Wimbledon.

La compagnie qui possède le rapace avait laissé la vitre arrière du véhicule baissée pour l'aération, selon la police.

Le faucon domestique survole les courts de tennis tous les jours pendant le tournoi du Grand chelem, effrayant les pigeons et autres moineaux qui pourraient distraire les joueurs et perturber le public. Cela fait 12 ans environ que des rapaces sont ainsi utilisés pour surveiller le ciel de Wimbledon. (ap/nxp)

(Créé: 30.06.2012, 19h14)

Sondage

La retraite à 67 ans est-elle envisageable?





Sondage

Que pensez-vous des places de cinéma numérotées comme au théâtre?





Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.