Jeudi 8 décembre 2016 | Dernière mise à jour 00:47

Russie Poutine reconduit Kadyrov à la tête de la Tchétchénie

Les élections du nouveau président de la république du Caucase auront lieu en septembre prochain, mais le mandat de Kadyrov expire début avril.

Ramzan Kadyrov est au pouvoir depuis 2007.

Ramzan Kadyrov est au pouvoir depuis 2007. Image: Archives/Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le président russe Vladimir Poutine a reconduit vendredi Ramzan Kadyrov à la tête de la Tchétchénie, république du Caucase russe. Il est donc resté sourd aux critiques de l'opposition qui réclame depuis des mois la démission du président tchétchène.

Le mandat de Ramzan Kadyrov, qui dirige d'une main de fer la Tchétchénie depuis 2007, expire le 5 avril, mais l'élection du nouveau président tchétchène ne doit avoir lieu qu'en septembre.

«Compte tenu de ce qui a été fait ces dernières années, en premier lieu, pour les Tchétchènes (...) j'ai signé aujourd'hui un décret sur votre nomination au poste de chef de la République tchétchène par intérim», a déclaré Vladimir Poutine, lors d'une rencontre au Kremlin avec Ramzan Kadyrov, diffusée en direct par la télévision russe.

Appel au respect des lois russes

Le président russe a ajouté «espérer» que Ramzan Kadyrov se présenterait ensuite aux élections de septembre et que «le peuple tchétchène pourrait apprécier à sa juste valeur» ce qu'il a fait pour cette région en ruines après deux guerres sanglantes avec Moscou dans les années 1990 et 2000.

Ramzan Kadyrov, qui avait rendu compte en bégayant et les yeux baissés sur la situation en Tchétchénie, n'a pas caché sa joie à l'annonce de sa reconduction. «Merci pour cette confiance!», s'est exclamé le président de la Tchétchénie, en promettant de «s'en montrer digne».

Vladimir Poutine l'a toutefois appelé à une «coordination plus étroite» avec les autorités fédérales dans le domaine de la sécurité et à «tout faire pour assurer le respect des lois russes dans tous les domaines» en Tchétchénie.

Fortes tensions entre opposants et Kadyrov

Cette reconduction intervient sur fond de tensions entre opposants libéraux, journalistes indépendants et défenseurs des droits de l'homme et Ramzan Kadyrov, qui les accuse d'être des «ennemis du peuple».

La semaine dernière, le président de l'ONG Comité contre la torture Igor Kaliapine a été agressé à Grozny, la capitale tchétchène, après avoir été forcé à quitter son hôtel dont la direction l'accusait de critiquer Ramzan Kadyrov.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a alors estimé que cette affaire était liée au niveau élevé de la «criminalité» en Tchétchénie, appelant à ne pas y voir un lien avec Ramzan Kadyrov. (ats/nxp)

(Créé: 25.03.2016, 16h41)

Sondage

Seriez-vous tenté par un smartphone low cost à moins de 100 francs?



Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.