ACCUEIL 19.12.2014 Mis à jour à 23h45

Sarkozy cache sa montre suisse à ses militants

Anecdote

Alors qu'il saluait la foule sur la place de la Concorde dimanche, le président candidat a pris soin d'enlever sa montre à 65'000 francs avant de la ranger dans sa veste.

Par Jérémy Santallo. Mis à jour le 16.04.2012 21 Commentaires


Avant son discours dimanche, Nicolas Sarkozy a serré les mains de ses militants sur la place de la Concorde. Peut-être par peur d'un pick-pocket, le président s'est arrêté pour enlever sa montre de l'horloger suisse Patek Philippe, d'une valeur de 65'000 francs, d'après le Nouvel Observateur. Une montre en or blanc qui lui a été offerte par son épouse Carla Bruni en janvier 2008. Mais Nicolas Sarkozy a pris des risques en la plaçant dans sa veste. En 2002, François Bayrou avait giflé un enfant qui lui avait fait les poches.

(Newsnet)

Créé: 16.04.2012, 17h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

21 Commentaires

alan burcher

16.04.2012, 18:14 Heures
Signaler un abus 8 Recommandation 0

bravo bravo vraiment les journalistes n'importe quoi et alors Mitterand à fais pire que tous les autres présidents ah oupsss j'oublié il était socialiste donc tout permis fouter la paix à Sarko Répondre


C. Forget

16.04.2012, 19:00 Heures
Signaler un abus 6 Recommandation 0

Quand on va vers le peuple, en pleine austérité, on n'affiche pas sa richesse. Répondre