Samedi 3 décembre 2016 | Dernière mise à jour 10:19

Hongrie Tombes juives vandalisées non loin de Budapest

Cinquante-sept tombes ont été vandalisées par des inconnus dimanche au cimetière juif de Kaposvar, à 200 km au sud- ouest de Budapest, annonce l'Association des communautés juives de Kaposvar.

Le cimetière avait déjà été profanné en 2008.

Le cimetière avait déjà été profanné en 2008. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dirigeant de l'Association des communautés juives de Kaposvar, Laszlo Rona a dénoncé un «acte raciste».

Vandaliser un cimetière est «scandaleux» et «inutile», indépendamment du fait que cela soit un cimetière juif, a ajouté M. Rona, cité par l'agence de presse hongroise MTI. «Dans les 57 tombes, il y a les restes de quelque 250 personnes», a-t-il encore précisé.

Trois fois le budget annuel

Selon lui, les dommages sont de l'ordre de 3,5 millions de forints (plus de 14'000 francs), ce qui représente 150% du budget annuel de l'Association des communautés juives de Kaposvar. La police a ouvert une enquête pour retrouver les coupables.

Le président de l'Assemblée départementale et membre du parti conservateur Fidesz (au pouvoir à Budapest) et le maire de Kaposvar, également membre du Fidesz, ont dénoncé l'acte de vandalisme, tout comme les responsables locaux de l'opposition socialiste.

Arrestation d'un criminel de guerre nazi

Cette affaire intervient après que, le 18 juillet, le criminel de guerre nazi hongrois Laszlo Csatary, âgé de 97 ans, a été «assigné à résidence» par un juge d'instruction militaire.

Il est accusé d'avoir participé à la déportation de 15'700 juifs vers le camp d'extermination nazi d'Auschwitz, en Pologne, de 1941 à 1944. Le Centre Simon-Wiesenthal l'avait placé en tête de sa liste des criminels de guerre nazis les plus recherchés au monde.

Ces dernières années, la Hongrie a vu resurgir un antisémitisme longtemps mis sous le boisseau pendant la dictature communiste. (ats/nxp)

(Créé: 23.07.2012, 15h23)

Sondage

Avec le retrait de François Hollande, la gauche peut-elle conserver la présidence de la France?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.