ACCUEIL 19.12.2014 Mis à jour à 14h34

Affaire Bettencourt: l'homme de confiance en détention provisoire

France

Patrice de Maistre a été placé en détention provisoire. Il est soupçonnés d'abus de faiblesse et d'abus de biens sociaux.

Mis à jour le 23.03.2012 1 Commentaire
L'ancien gestionnaire de fortune et homme de confiance de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, a été placé en détention provisoire.

L'ancien gestionnaire de fortune et homme de confiance de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, a été placé en détention provisoire.
Image: ARCHIVES/AFP

Articles en relation

Mots-clés

L'ancien gestionnaire de fortune et homme de confiance de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, a été placé en détention provisoire jeudi soir, a annoncé vendredi le parquet de Bordeaux.

Il est la première personne placée en détention provisoire dans le cadre de cette affaire.

«Des faits nouveaux imputables à l'intéressé sous les qualifications d'abus de faiblesse et abus de biens sociaux» sont apparus, souligne le parquet dans un communiqué. Il précise qu'ils «ont donné lieu à la mise en examen supplétive», et au placement de M. de Maistre en détention provisoire, à la demande des juges d'instruction et du parquet.

Le parquet ajoute que «des charges nouvelles sont apparues concernant les faits pour lesquels (M. de Maistre) a été mis en examen le 15 décembre», dans le cadre de l'information judiciaire ouverte pour escroquerie, complicité et recel de ce délit, abus de confiance, complicité et recel de ce délit, abus de biens sociaux, complicité et recel de ce délit, blanchiment et abus de faiblesse.

Des investigations, poursuit le parquet, «ont par ailleurs révélé des faits nouveaux imputables à l'intéressé sous les qualifications d'abus de faiblesse et abus de biens sociaux».

Il s'agit, «d'une part, de la perception par M. de Maistre d'une somme de 2'956'757,29 euros, en exécution d'une convention entre la société Eugenia, dont il était le gérant, et Liliane Bettencourt, alors en situation de vulnérabilité».

«Ils visent d'autre part, la perception indue de factures émises par la société Eugenia à l'égard de la société Clymène, dont il était dirigeant, pour un bénéfice de 2,4 millions d'euros». Ces faits, explique le parquet, «ont donné lieu à la mise en examen supplétive, le 22 mars 2012, de l'intéressé».

Le juge, soutenu par le parquet, a alors demandé la mise en détention en provisoire de l'ancien gestionnaire de fortune de l'héritière de l'Oréal, et le juge des libertés et de la détention l'a prononcée dans la foulée.

M. de Maistre avait été vu jeudi arrivant jeudi vers 14 heures au Palais de Justice de Bordeaux, accompagné de ses deux avocats. A 23 heures, l'un d'eux avait déclaré que l'audition se poursuivait. (ats/Newsnet)

Créé: 23.03.2012, 11h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Fire Man

23.03.2012, 12:35 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

A quand le tour de Eric Woert? Répondre



Sondage

Le rapprochement entre Cuba et les Etats-Unis est-il une bonne chose?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons