ACCUEIL 24.10.2014 Mis à jour à 20h38

Pas de camp cet été sur l'île d'Utoeya pour la jeunesse travailliste

Attaques de Breivik

Le mouvement norvégien de la jeunesse travailliste (AUF), cible de la sanglante attaque commise par Anders Behring Breivik le 22 juillet 2011, a renoncé à organiser un camp d'été sur les lieux du massacre en 2012.

Mis à jour le 22.02.2012 1 Commentaire
«Nous aurons des camps d'été là-bas (à Utoeya), mais pas cette année», a déclaré  Eskil Pedersen, président de l'AUF.

«Nous aurons des camps d'été là-bas (à Utoeya), mais pas cette année», a déclaré Eskil Pedersen, président de l'AUF.
Image: Keystone

«D'un point de vue pratique, c'est impossible et on a le sentiment que c'est inapproprié d'avoir un camp d'été politique à Utoeya cette année», a déclaré Eskil Pedersen, président de l' AUF, au journal Verdens Gang (VG).

Petite île située à environ 40 km au nord-ouest d'Oslo, Utoeya avait été le théâtre l'été dernier d'un carnage qui avait fait 69 morts lorsque l'extrémiste de droite Behring Breivik, déguisé en policer, avait fait feu pendant plus d'une heure sur des centaines de jeunes travaillistes réunis sur place.

L'île, qui abrite quelques bâtiments en bois, est actuellement en cours de réhabilitation, son réfectoire, où de nombreux adolescents avaient péri, devant notamment être démoli.

Cérémonie

Dès le lendemain du massacre, Eskil Pedersen s'était engagé à «se réapproprier» les lieux et à y organiser de nouveau rapidement des camps d'été conformément à une pratique respectée depuis quelque 60 ans.

«C'était alors difficile de mesurer l'ampleur et la durée du travail nécessaire avant de pouvoir reprendre possession d'Utoeya», a expliqué Eskil Pedersen mercredi.

«Mais l'ambition reste la même, (...) nous aurons des camps d'été là-bas, mais pas cette année», a-t-il dit.

Une cérémonie de commémoration pourrait toutefois avoir lieu sur l'île le 22 juillet prochain, a-t-il dit.

Peu avant la tuerie d'Utoeya, Behring Breivik avait tué huit autres personnes en faisant exploser une bombe près du siège du gouvernement norvégien à Oslo. Le procès de l'extrémiste de 33 ans débutera le 16 avril.

(afp/Newsnet)

Créé: 22.02.2012, 13h37

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Ludi magni

22.02.2012, 14:04 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Moi j'aurais bien imaginé un retour à Utoeya après avoir aménagé un modèle réduit du Colisée romain. On y amènerait Breivik deux ou trois fois par jour et on autoriserait une des victimes ou un des parents à inventer un nouveau jeu du genre qui fait rire les gens comme lui pour le torturer. Les journalistes pourraient lui demander ses impressions en fin de journée et tout le monde serait content. Répondre



Sondage

Coincé dans un aéroport, comment comblez-vous l'attente d'un vol retardé?










Rubriques: Suisse · Monde · Sports · Faits divers · People · Loisirs · Société · Economie · Auto-Moto · High-Tech · Santé
Outils: Recherche · RSS · Mobile · Météo
Le Matin: Contacts · Publicité · Annonce · Services clients · Conditions générales · Cercle de lecteurs · Charte des commentaires · Impressum