Dimanche 25 juin 2017 | Dernière mise à jour 01:41

Naufrage du Concordia La compagnie versera 13'000 francs par passager

La compagnie Costa Crociere et une association de passagers sont parvenus à un accord. Il prévoit un dédommagement de 13'000 francs par passager.

Le Costa Concordia

Le Costa Concordia Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La compagnie Costa Crociere, propriétaire du navire, versera 11'000 euros (13'000 francs) par passager, plus les frais. Un accord a été trouvé avec une association de passagers ayant survécu à l'accident du 13 janvier.

«Cet accord concerne environ 3000 passagers de 60 pays, dont quelque 900 Italiens. Nous estimons qu'environ 85% d'entre eux vont adhérer à cet accord», indique dans un communiqué l'Adoc, l'une des associations de consommateurs italiens faisant partie du «Comité des naufragés du Concordia» qui a négocié cet accord avec la direction de Costa Crociere, filiale de l'américain Carnival.

L'accord prévoit le dédommagement de 11'000 euros par passager, y compris pour les enfants qui n'avaient pas payé de billets, ainsi qu'un remboursement d'environ 3000 euros par personne destiné à couvrir le prix du billet pour la croisière et les éventuels frais de transport ou médicaux.

Ceux qui ont subi des blessures ou ont perdu des proches ne sont pas concernés par cet accord, a souligné l'Adoc.

Accord historique

«C'est un accord historique qui met un terme à une affaire dramatique. C'est un accord démocratique qui ne fait pas de distinction entre les catégories sociales ou les pays d'origine, il est valable dans le monde entier et Costa le diffusera dans toutes les langues», s'est réjoui Carlo Pileri, président de l'Adoc.

L'accord est «valide pour tous et pas seulement ceux qui décident de se porter en justice», a-t-il souligné. Il doit permettre à chaque passager d'obtenir le versement «dans la semaine qui suivra l'acceptation de l'accord, tant en Italie que dans le reste du monde, sans action légale et longs délais judiciaires».

Depuis la catastrophe, plusieurs associations ont annoncé leur intention de porter plainte contre la compagnie Costa, propriétaire du navire, et différents collectifs de victimes se sont constitués.

Poursuites en nom collectif aux Etats-Unis

A New York, un avocat américain, Mitchell Proner, a annoncé qu'il se préparait à lancer des poursuites en nom collectif pour demander un minimum de 125'000 euros par passager indemne, «plusieurs fois cela» pour les blessés, et «plus d'un million» voire «plusieurs millions d'euros» pour indemniser les proches des victimes décédées.

Le Costa Concordia, transportant 4229 personnes, dont 3200 touristes de 60 nationalités différentes et un millier de membres d'équipage, a fait naufrage le soir du 13 janvier après avoir heurté un rocher tout près de la petite île italienne du Giglio, située dans un archipel toscan protégé. Le bilan provisoire s'établit à 16 morts et 16 disparus. (afp/nxp)

Créé: 27.01.2012, 10h37


Sondage

Knie a dû remplacer les éléphants par des chèvres. Irez-vous quand même au cirque?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.