Vendredi 28 avril 2017 | Dernière mise à jour 22:27

Insolite 80 faucons volent (presque) en première classe

Un prince saoudien a acheté des billets d'avion pour ses 80 oiseaux.

Image: Ahmet Yasar

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ahmet Yasar, un homme d'affaires basé en Turquie, a réservé 80 places pour ses faucons dans un avion qui se rendait en Arabie Saoudite. L'ornithophile a déclaré à la BBC qu'il était commun pour les compagnies aériennes du Moyen-Orient de transporter des oiseaux de proie. La fauconnerie y est en effet un passe-temps très populaire, et chaque compagnie dispose de sa propre politique en matière de transport de rapaces.

Pour assurer le confort de ces voyageurs un peu particuliers, les dossiers des sièges ont été protégés et des planches ont été placées entre ceux-ci. Les faucons ont même un masque sur les yeux, sans doute pour leur permettre de poser une petite sieste.

Ahmet Yasar a également précisé que chacun de ses volatiles avait une valeur de 8000 dollars... Soit un total de 640 000 dollars pour les pensionnaires plumés de cet avion! On comprend alors la décision de ne pas les mettre en soute... (Le Matin)

Créé: 31.01.2017, 14h29


Sondage

La météo vous pourrit-elle la vie?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.