Mercredi 31 août 2016 | Dernière mise à jour 23:56

France Deux enfants et leur père retrouvés morts

Un garçon de 11 ans et une fillette de 4 ans ont été retrouvés morts dimanche au Centre-Ouest de la France. La piste du drame familial, suivi du suicide du père, est privilégiée.

">Le drame s'est produit à Ciran, au sud de Tours.

Le drame s'est produit à Ciran, au sud de Tours.

Google Map

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Deux enfants - un garçon de 11 ans et une fillette de 4 ans - ainsi que leur père ont été retrouvés morts samedi à Ciran, au sud de Tours, la piste d’un drame familial et d’un double infanticide suivi d’un suicide étant privilégiée dimanche par les enquêteurs, a-t-on appris de source judiciaire.

Une lettre a été retrouvée "laissant peu de doute sur le double infanticide suivi du suicide" du père, âgé de 42 ans, a déclaré à un correspondant de l’AFP le procureur de la République à Tours, Philippe Varin, selon lequel il s’agit "vraisemblablement d’un drame de la séparation".

Les pompiers avaient été appelés pour une "simple ouverture de porte", samedi soir, vers 19h30, selon une source proche de l’enquête, la mère étant inquiète de ne pas avoir de nouvelles de ses enfants, précise le site du quotidien La Nouvelle République. Quand les secours ont réussi à pénétrer dans la maison, ils ont découvert les corps des enfants, puis le père, pendu, selon cette dernière source.

Une autopsie des corps des enfants devrait avoir lieu dans le courant de la semaine prochaine, afin de déterminer les causes de la mort. Selon le procureur, "il pourrait y avoir une conjugaison de facteurs, dont l’absorption de produits".

Le drame s’est produit dans la maison qu’occupait le père à Ciran, une commune de 450 habitants environ. "Il était locataire dans cette maison depuis deux ans environ mais n’avait pas d’attache particulière sur Ciran", a indiqué le maire du village, Jean-Paul Gaultier. "Je ne connaissais rien du papa, il était discret et ne participait pas aux manifestations de la commune", a ajouté Jean-Paul Gaultier.

Ce dernier ne connaissait pas non plus les enfants, qui habitaient avec leur mère près de Loches. Ils étaient scolarisés dans cette ville, selon Jean-Paul Gaultier. L’enquête a été confiée à la gendarmerie.

(afp/nxp)

(Créé: 06.01.2013, 17h28)

Sondage

Indiquer la présence d'un radar sur les réseaux sociaux est-il acceptable?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Les plus partagés Monde