Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 09:33

Etats-Unis Le cannibale de Miami drogué à son insu ou victime du vaudou?

L'homme abattu samedi par la police alors qu'il dévorait nu en pleine rue à Miami le visage d'un sans-abri a été drogué à son insu ou victime d'un sort vaudou, a déclaré jeudi dans le Miami Herald sa fiancée.

Rudy Eugene a été abattu samedi en début d'après-midi sur un pont reliant le centre de Miami à la plage de Miami Beach alors qu'il était en train de dévorer le visage de Ronald Poppo.

Rudy Eugene a été abattu samedi en début d'après-midi sur un pont reliant le centre de Miami à la plage de Miami Beach alors qu'il était en train de dévorer le visage de Ronald Poppo. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Selon la fiancée du meurtrier, il aurait été drogué à son insu ou victime de magie noire.

«Je ne sais pas comment expliquer tout cela autrement», assure la jeune femme, qui témoigne anonymement dans le quotidien, et qui affirme du reste qu'elle ne croyait pas au vaudou avant les faits impliquant son fiancé Rudy Eugene, d'origine haïtienne selon les médias américains.

Selon elle, son ami, qu'elle appelle «mon bébé, mon coeur», fumait fréquemment du cannabis, mais tentait d'arrêter et n'avait jamais pris de drogues plus fortes.

Elle le décrit également comme un homme pieux, qui n'a jamais été violent avec elle, même si selon des rapports de police cités par le Miami Herald, il avait menacé sa mère et cassé des meubles chez elle au cours d'une dispute en 2004.

Un zombie

Cette dernière, interrogée par la chaîne locale CBS-4 et citée également par le Miami Herald, assure de son côté que son fils n'était «pas un délinquant». «Tout le monde dit que c'était un zombie, mais je sais que ce n'est pas vrai. C'est mon fils», déclare Ruth Charles.

Toujours hospitalisée à Miami dans un état grave, la victime de Rudy Eugene, Ronald Poppo, était de son côté un lycéen brillant à New York avant que son addiction à l'alcool ne l'amène à vivre dans la rue, selon une de ses soeurs interrogées par la chaîne locale WFOR-TV.

Sa famille avait perdu tout contact avec lui depuis des années, a-t-elle précisé. «Nous pensions qu'il était déjà mort», a-t-elle ajouté.

Rudy Eugene a été abattu samedi en début d'après-midi sur un pont reliant le centre de Miami à la plage de Miami Beach alors qu'il était en train de dévorer le visage de Ronald Poppo. Le crime, dont les détails étaient très commentés sur les réseaux sociaux aux Etats-Unis, pourrait être dû à un nouveau type de drogue synthétique qu'aurait consommé Rudy Eugene, selon la police. (afp/nxp)

(Créé: 31.05.2012, 19h44)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Les plus partagés Monde