ACCUEIL 31.10.2014 Mis à jour à 17h49

Le jeu World of Warcraft s'invite au procès Breivik

Tuerie d'Oslo

Le procès d'Anders Behring Breivik, jugé pour la mort de 77 personnes l'an dernier, a longuement abordé mercredi le jeu de rôles World of Warcraft auquel l'extrémiste a joué de manière intensive avant le carnage, mais sur lequel il s'est montré peu disert devant la justice à Oslo.

Mis à jour le 06.06.2012 13 Commentaires
Breivik a expliqué avoir pris une année sabbatique en 2006 pour s'adonner entièrement au jeu en réseau World of Warcraft.

Breivik a expliqué avoir pris une année sabbatique en 2006 pour s'adonner entièrement au jeu en réseau World of Warcraft.
Image: AFP

Articles en relation

Partager & Commenter

A de maintes reprises, l'accusation a tenté de faire parler Breivik de sa pratique assidue du jeu dans les années qui ont précédé les attaques du 22 juillet 2011, se heurtant le plus souvent au mutisme de l'intéressé.

«World of Warcraft n'a rien à voir avec le 22 juillet», a dit l'accusé. «Le Parquet tente seulement de me ridiculiser», a-t-il ajouté, éteignant même à un moment son micro, excédé par les questions insistantes du procureur Svein Holden.

Dans le passé, Breivik a expliqué avoir pris une année sabbatique en 2006 pour s'adonner entièrement à ce jeu en réseau, planté dans un univers médiéval fantastique et généralement considéré comme non-violent, y consacrant jusqu'à 16 ou 17 heures par jour.

«Non stop» au jeu

Mercredi, la Cour s'est vu présenter des preuves démontrant qu'il avait continué d'y jouer intensivement jusqu'en février 2011, quelques mois seulement avant de placer une bombe près du siège du gouvernement à Oslo, puis d'ouvrir le feu sur de jeunes travaillistes réunis sur l'île d'Utoeya.

Ces deux attaques avaient fait 77 morts, des adolescents pour la plupart. Sans faire le procès des jeux vidéo, le procureur a expliqué au cours d'un point de presse après l'audience que ses questions visaient à mettre en lumière des incohérences dans les explications de Breivik et à aider à déterminer son état de santé mentale.

Breivik affirme en effet s'être consacré à l'écriture «à plein temps» de son manifeste idéologique à partir de 2007, une activité a priori peu compatible avec la pratique assidue de World of Warcraft. Or, en 2008, il écrivait aussi s'être consacré «non stop» au jeu.

Face à cette contradiction apparente, l'extrémiste de 33 ans s'est défendu en expliquant avoir jonglé entre son manifeste et les jeux.«Vous être procureur à plein temps et pourtant vous avez certainement des hobbies quand vous rentrez chez vous le soir», a-t-il répliqué à Svein Holden. (afp/Newsnet)

Créé: 06.06.2012, 17h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

13 Commentaires

Arsene Nick

06.06.2012, 22:20 Heures
Signaler un abus 6 Recommandation 0

Comme quoi, il n'y a pas que dans le canton de Vaud que les procureurs posent des questions idiotes... Répondre


Nom Prénom

07.06.2012, 09:21 Heures
Signaler un abus 6 Recommandation 0

@com de 08:31 : A vouloir parler sans connaitre, on se ridiculise... Si encore il avait joué à un Call of Duty ou un BattleField je dis pas... mais Wow... complètement hors sujet. Répondre