ACCUEIL 25.4.2014 Mis à jour à 01h10

Le mystère de l'enfant sauvage élucidé

Berlin

En Allemagne, le jeune homme qui affirmait avoir vécu dans les bois pendant cinq ans a été identifié: «L'enfant des bois» est un Néerlandais de 20 ans, qui a reconnu avoir inventé cette histoire.

Mis à jour le 15.06.2012
L’«enfant des bois» est un Néerlandais de 20 ans qui avait quitté sa famille sans dire où il allait.

L’«enfant des bois» est un Néerlandais de 20 ans qui avait quitté sa famille sans dire où il allait.
Image: AFP

Articles en relation

Partager & Commenter

Le mystère sur l’apparition à Berlin en septembre d’un jeune homme qui affirmait avoir vécu pendant cinq ans dans les bois a été levé. L’»Enfant des bois» est un Néerlandais de 20 ans. Le secret a été dévoilé grâce à un appel à témoins lancé par la police allemande.

«L’homme a reconnu avoir inventé cette histoire», a déclaré un porte-parole de la police de Berlin. Un peu plus tôt dans la journée, une porte-parole de la police de Hengelo, dans le nord- ouest des Pays-Bas, avait confirmé à l’AFP que le jeune homme avait enfin été identifié.

Il était arrivé le 5 septembre 2011 devant la mairie de Berlin affirmant avoir vécu depuis cinq ans dans les bois avec son père, après la mort de sa mère dans un accident de voiture. Il affirmait aussi se prénommer «Ray» et avoir 17 ans.

Il s’exprimait principalement en anglais et ne se souvenait que de sa date de naissance, le 20 juin 1994, mais pas de l’endroit où il était né ni de la ville où il avait vécu.

Le garçon avait expliqué avoir trouvé son père mort et avoir décidé de marcher cinq jours en direction du nord, s’orientant avec une boussole, comme il le lui avait appris. Mais il n’avait jamais précisé la zone forestière où il avait vécu et d’où il était parti pour rejoindre Berlin.

Le jeune homme avait été pris en charge par les services d’aide à l’enfance et placé. La police, elle, avait mené d’importantes recherches pour retrouver le corps du père et identifier le garçon, en vain. Les enquêteurs qui n’ont trouvé aucun élément permettant de corroborer l’identité du garçon ont fini par lancer un appel à témoins en début de semaine et diffuser sa photo dans les médias.

Une ex l’identifie

A Hengelo, la ville de 80’000 habitants dont il est originaire, une de ses ex-amies a reconnu le jeune homme et a appelé la télévision publique néerlandaise qui a alerté la police locale. Celle-ci a pris contact avec la belle-mère du jeune homme. «Sa belle- mère a pu le reconnaître à 100%», a déclaré Chantal Westerhoof, une porte-parole de la police locale.

La disparition du garçon, Robin van Helsum selon les médias néerlandais, avait été signalée à la police par son père et sa belle- mère en septembre 2011. «Ils nous avaient dit qu’ils se faisaient du souci», a précisé la porte-parole, soulignant que le jeune homme, majeur, était parti sans dire où il allait.

«Aux Pays-Bas, quand on est adulte, on peut partir de chez soi, et ce n’est pas un problème quand on ne représente pas un danger pour soi-même ou pour les autres», a souligné Mme Westerhoff. «Il avait 19 ans quand il est parti, il pouvait faire ce qu’il voulait».

«Il avait des problèmes personnels et cela a été sa façon de commencer une nouvelle vie», a déclaré de son côté un de ses anciens camarades, interrogé par la télévision néerlandaise.

Tromperie

«Nous examinons si les conditions d’une tromperie sont réunies», a déclaré un porte-parole de la police berlinoise. Il a expliqué que le jeune homme a bénéficié de prestations sociales durant son séjour à Berlin.

La police néerlandaise a refusé de donner toute indication sur l’identité et l’environnement familial du jeune homme, invoquant «la protection de la vie privée».

En Allemagne, le cas de l’»Enfant des bois» avait suscité un vif intérêt des médias, rappelant «l’Enigme de Caspar Hauser», un adolescent de 16 ans apparu en 1828 sur une place de Nuremberg, dans le sud du pays, et qui avait affirmé avoir été séquestré dans une pièce noire en n’ayant à manger que de l’eau et du pain. (ats/Newsnet)

Créé: 15.06.2012, 19h00

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne